AMAZON

AMAZON

Après son divorce, Jeff Bezos conservera le contrôle des actions Amazon du couple

Sa future ex-femme va récupérer environ 4 % du capital d’Amazon. Elle se retrouvera ainsi à la tête d’une fortune d’environ 35 milliards de dollars.

Jeff Bezos et son épouse MacKenzie, à Beverly Hills en Californie, en février 2017. DANNY MOLOSHOK / REUTERS

L’homme qui valait hier 150 milliards de dollars n’en vaut plus que 115 aujourd’hui. Jeff Bezos, l’homme le plus riche du monde, va le rester, devant Bill Gates (100 milliards de dollars selon Forbes), et conserver les trois quarts de ses actions Amazon ainsi que l’intégralité des droits de vote sur l’entreprise qu’il contrôle.

L’annonce a été faite sur Twitter par son épouse, MacKenzie Bezos, à l’issue de leur procédure de divorce. « Je suis heureuse de lui donner tous ses intérêts dans le Washington Post et Blue Origin », l’entreprise spatiale de Jeff Bezos, précise MacKenzie Bezos. « Je suis heureuse d’avoir achevé ce processus de dissolution de notre mariage, avec le soutien l’un de l’autre », écrit-elle, se réjouissant de passer à la phase ultérieure, en tant que « coparents et amis ». Même tonalité chez Jeff Bezos, qui écrit :  « A l’heure où nos avenirs s’ouvrent, je sais que j’apprendrai toujours [de Mackenzie]. »

Le divorce du siècle suscitait toutes les interrogations : le couple Bezos s’est marié il y a un quart de siècle, aux débuts de l’aventure Amazon, et la loi de l’Etat de Washington, dont les époux sont ressortissants, prévoit le régime de la communauté des biens.

L’une des femmes les plus riches du monde

M. Bezos avait annoncé sa séparation sur Twitter début janvier. Cette annonce avait manifestement été accélérée par le National Enquirer, tabloïd de David Pecker, grand ami de Donald Trump, qui s’apprêtait à révéler l’adultère de M. Bezos avec sa maîtresse, Lauren Sanchez. Ces révélations n’ont pas empêché un accord amiable : le protocole de divorce a été déposé et la décision du juge devrait intervenir dans les trois mois.

MacKenzie Bezos, qui va récupérer environ 4 % du capital d’Amazon, se retrouve ainsi à la tête d’une fortune d’environ 35 milliards de dollars, ce qui fait d’elle l’une des femmes les plus riches du monde. Elle se classerait troisième, derrière la Française Françoise Bettencourt-Meyers, héritière de L’Oréal (53 milliards de dollars), et l’Américaine Alice Walton, héritière de l’empire de distribution Walmart (45 milliards), selon le classement Forbes l’action Amazon était en léger recul, de 0,36 %, avec un groupe valorisé en Bourse à 895 milliards de dollars.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour créer une communauté solidaire,

Pour créer une communauté solidaire,

laisse-moi ton e-mail

Vous êtes bien abonné !