Nouvel Ordre Mondial

Vladimir Poutine résume le Nouvel Ordre Mondial
en cinq mots

Le président russe Vladimir Poutine a résumé succinctement les plaques tectoniques changeantes de la géopolitique.

@ Ben__Rickert (sur Twitter)
Vladimir Poutine: "Le dollar jouissait d'une grande confiance dans le monde. Mais pour une raison quelconque, il est utilisé comme arme politique et impose des restrictions. De nombreux pays se détournent maintenant du dollar comme monnaie de réserve. Le dollar américain s'effondrera bientôt."

Il a d’abord constaté le statu quo …

« Le dollar jouissait d’une grande confiance dans le monde. Mais quelles qu’en soient les raisons, il est désormais utilisé comme arme politique pour imposer des restrictions. »

Puis Poutine a expliqué les conséquences …

« De nombreux pays se détournent maintenant du dollar comme monnaie de réserve ».

Et finalement ce qui se produit …

« Le dollar américain va bientôt s’effondrer. »

Et voilà, c’est aussi simple que ça, le dollar est foutu.

Rappelez-vous : « rien ne dure éternellement » …

Bien sûr, Poutine n’est pas le premier — et ne sera pas le dernier — à suggérer que la fin est proche pour le dollar …

Comme le rapporte Bloomberg, la banque centrale russe a été le plus gros acheteur d’or au cours des dernières années.

L’ancien économiste en chef de la Banque mondiale veut remplacer le dollar américain par une seule super-monnaie mondiale, affirmant que cela créera un système financier mondial plus stable.

"La domination du billet vert est la cause fondamentale des crises financière et économique mondiales", a déclaré Justin Yifu Lin à Bruegel, un groupe de réflexion basé à Bruxelles. "La solution à cela est de remplacer la monnaie nationale par une monnaie mondiale."

Warren Buffett a déjà expliqué que « pendant 240 ans, miser contre l’Amérique a été une terrible erreur et que ce n’est pas le moment de commencer. »

Sans vouloir trop gâcher son plaisir, le tableau suivant suggère que le temps presse : pour ses réserves, le monde passe du dollar à un référent non fiduciaire…

Retour
 Aline de DiéguezAUX SOURCES DU CHAOS MONDIAL ACTUEL  La chose la plus difficile au monde est de suivre à la trace n’importe quelle idée jusqu’à sa source. ” ( Edward Mandell HOUSE )

3ème Partie
Ultime remontée du courant : De l’empire des Rothschild au camp de concentration de Gaza

IndexContact


 L’entrée en guerre de l’Amérique en 1917
Les coulisses de la Déclation Rothschild-Balfour (3)
“Ne pas se moquer, ne pas déplorer, ne pas détester mais comprendre”.
Baruch Spinoza

Ou l’on découvre que l’entrée en guerre des Etats-Unis en 1917 est le fruit des efforts conjugués des banquiers anglo-saxons et du mouvement sioniste international.Qui écrit l’histoire? Quelles sont les sources auxquelles nous puisons notre connaissance des évènements passés? L’histoire d’aujourd’hui est la politique d’hier. Or la politique est une affaire d’hommes. Pour redonner du sens, donc de la vie, au passé, il faut, autant que possible, coller aux talons des hommes qui en furent les acteurs sur le devant de la scène ou dans les coulisses, devenir les Sherlock Holmes des indices, des Sioux sur le sentier de la guerre, afin de débusquer l’arrière-monde de ce qui fut volontairement caché, balayé sous le tapis, afin de tenter de réincarner ce qui fut et qui n’est plus, tout en continuant à exister dans le présent par ses conséquences. Cela fait toute la différence entre la connaissance des faits et leur compréhension.Qui dans la presse française grassement subventionnée par l’Etat et même dans l’Université conformiste oserait aller contre le consensus sur des sujets sensibles lorsque les retombées financières, les carrières et les avancements sont en jeu?ExemplesComment est parvenu à s’imposer le conte digne d’Alice au pays des merveilles qui aurait pour héros un lord anglais – Arthur James Balfour – lequel aurait pris tout seul l’initiative d’adresser un message sibyllin à un richissime banquier juif dans lequel il promettait à un groupe d’immigrants un territoire qu’il ne possédait pas? Ce qui n’empêche pas ce canard d’exercer l’autorité d’un “fait historique” depuis 1917.
Voir : Les coulisses de la Déclaration Rothschild-Balfour (1 et 2)Par quels procédés plus ou moins volontairement mensongers est parvenue à acquérir le poids d’un fait historique la doxa que le Président américain Woodrow Wilson aurait été un chef énergique et génial, personnellement à l’origine de la création de la FED et qu’il aurait un beau jour pris librement la décision d’entrer en guerre aux côtés des alliés européens en 1917 ?
Voir : – Aux sources de l’escroquerie de la Réserve Fédérale – Le machiavélisme des hécatonchires de la finance internationaleOn peut même remonter plus haut : est-ce par aveuglement, par collusion ou par crainte politique de froisser la puissante communauté juive que les Eglises chrétiennes évitent soigneusement de songer à lier la crucifixion de Jésus au scandale financier que le prophète a provoqué dans le temple, à peine quelques jours auparavant, lorsqu’il a chassé à grands coups de cordes tressées les changeurs véreux et autres filous et simoniaques qui officiaient dans le temple de Jérusalem. Evénements dont un courageux écrivain américain avait démontré la troublante concomitance, mais dont personne ni dans l’Eglise, ni dans la société civile n’a daigné tenir compte.
Voir : L’usure, axe central de l’histoire de l’OccidentPour terminer, qu’arrive-t-il lorsque l’évidence universellement admise d’un événement se heurte à la réalité? Ainsi, contrairement aux modélisateurs-réchauffistes d’origine anthropique du GIEC, on constate que la banquise de l’Arctique ne fond pas mais augmente, même si, ici et là, quelques glaciers rétrécissent, conformément aux variations locales plurimillénaires et naturelles du climat. Les hérétiques qui contestent la religion climatique officielle selon laquelle les activités humaines productrices calamiteuses de CO² sont la cause des modifications du climat, demeurent interdits de parole dans les médias, interdits de publications dans les revues scientifiques et barrés de tout avancement de leur carrière universitaire. En France, aucun média, aucun organisme officiel n’ose braver le pape du climat – M. Jouzel – et sa camarilla de cardinaux du réchauffisme d’origine humaine. Dans un siècle, nos descendants se moqueront de notre crédulité et de notre soumission à leurs injonctions politico-économiques fondées sur des données fantaisistes. Occupées par des “marches pour le climat“, les foules européennes culpabilisées et domestiquées ne pensent même plus à “marcher” contre la politique anti-sociale de leurs gouvernements.
Voir : SOS Nounours sur un glaçonIl est passionnant de soulever le tapis sous lequel la vérité est balayée . Et cela précisément en appliquant le conseil d’un des plus grands falsificateurs de la vérité historique – le Colonel House – lequel manifestera son talent de manipulateur dans la démonstration qui suit des circonstances réelles dans lesquelles les Etats-Unis se sont finalement joints – tardivement – à la France, à l’empire britannique et à la Russie tsariste dans la guerre contre l’Allemagne et ses alliés austro-hongrois qui faisait déjà rage en Europe depuis plus de trois ans. 


Le Colonel House par lui-même
Les petites gens de ce pays sont d’incurables et invétérés adorateurs de héros. Avec un slogan qui exprime leurs ” vagues aspirations “, on peut facilement les manipuler … “Ce pseudo colonel conseillait d’imiter les chiens truffiers. Il fallait, disait-il, tenter de remonter aussi haut que possible à la racine d’un événement et renifler l’odeur d’une décision. En tant que père Joseph d’un Président des Etats-Unis inconsistant, faible, influençable puis malade et finalement quasiment remplacé par sa femme, il était bien placé pour savoir a quel point il est facile de leurrer les contemporains. “Les petites gens de ce pays sont d’incurables et invétérés adorateurs de héros. Avec un slogan qui exprime leurs ” vagues aspirations “, on peut facilement les manipuler … “C’est donc en fin connaisseur qu’il a prononcé ces paroles ailées: La chose la plus difficile au monde est de suivre à la trace n’importe quelle idée jusqu’à sa source.”L’entrée en guerre des Etats-Unis en 1917 – préparatifs
Dès le début de la guerre, Français et Anglais comprennent l’importance du soutien des juifs sionistes en faveur de l’effort de guerre. Ils prennent surtout conscience du poids et du pouvoir du sionisme américain. En novembre 1915, Victor Basch, le futur Président de la ligue des droits de l’homme et ami du leader sioniste Max Nordau, est envoyé aux Etats-Unis par le gouvernement français. Sa mission, au cours d’une tournée de conférences, était d’insister sur l’antisémisme allemand et de créer une atmosphère favorable aux alliés alors que l’Amérique, à ce moment-là, était globalement germanophile. A cette occasion, Victor Basch a non seulement négocié avec deux personnalités sionistes très influentes aux Etats-Unis – Louis Brandeis, leader du mouvement sioniste américain et le banquier Jacob Schiff – le soutien moral et financier des sionistes américains aux alliés européens, mais lié ce soutien à celui de la réalisation de ce qui n’était encore qu’un projet: l’installation des juifs en Palestine, ardemment revendiquée par les sionistes américains. Le banquier Schiff, ennemi virulent des Romanov et présumé financier des Soviets, était réticent en raison de la présence de la Russie dans l’alliance. Présence russe capitale qui a mobilisé les troupes allemandes sur le front de l’Est et coûté à la Russie tsariste le sacrifice de 140 000 combattants. Finalement, les riches sionistes américains ont accepté de faire un effort financier en faveur des alliés pendant que la France et L’Angleterre se sont portées garantes de la liberté de culte des juifs russes.Ces marchandages se déroulaient à la suite de l’élection du Gouverneur du New-Jersey – Woodrow Wilson – à la Présidence des Etats-Unis dans les circonstances rocambolesques qui avaient présidé à la main mise des banquiers sur la création de leur monnaie – le dollar – lors de la naissance de la FED. 
Petit rappel. A la suite des paniques bancaires de la fin du XIXe siècle et de la plus grave d’entre elles, celle de 1907, le Congrès décida qu’il fallait réformer tout le système bancaire et, avec la National Monetary Commission (Commission Monétaire Nationale), il créa deux sous-commissions, l’une chargée d’étudier en détails le système monétaire américain tel qu’il existait et la seconde, dont il confia la responsabilité au sénateur Aldrich, était chargée d’étudier le système bancaire “européen ” , c’est-à-dire, évidemment dans son esprit, le système bancaire anglais. Or, la banque d’Angleterre se trouvait – et se trouve toujours – entre les mains de banquiers privés et notamment de la pléthorique famille Rothschild . (…) Une réunion dans l’Ile Jekyll avait donc été décidée en grand secret et personne, hormis ses participants, n’en eut connaissance – ni la presse, ni le public, ni surtout le Congrès – avant l’adoption , le 23 décembre 1913 de la loi sur le fonctionnement de la Réserve fédérale, alors que la Commission monétaire avait prévu que les délibérations devaient se dérouler publiquement dans l’enceinte du Congrès.Il avait fallu trois grandes années aux conspirateurs pour trouver le moment propice à l’adoption de leur projet par le gouvernement et pour donner une caution politico-juridique au cartel international de banques d’affaires privées qu’ils avaient imaginé durant le séjour dans l’Ile Jekyll. (voir La conspiration de l’Ile Jekyll, #1, in Aux sources de l’escroquerie de la Réserve Fédérale )La bataille fut rude. Il s’agissait bien d’un cartel puisque ces banquiers, rivaux les uns des autres en Allemagne, en France, en Angleterre, se mirent secrètement d’accord aux Etats-Unis afin de créer ensemble une nouvelle entité bancaire privée, elle aussi, dans laquelle ils collaboreraient étroitement et qui donnerait naissance au Système monétaire du Nouveau Monde. (…) Depuis la grande panique boursière de 1907, qui avait suivi les crises de 1873 et de 1893, que le public américain imputait aux manoeuvres des banquiers, toute initiative de leur part était frappée d’opprobre et aucun membre du Congrès n’aurait osé voter un projet qui aurait reçu le sceau de leur approbation.C’est pourquoi une rude bataille politico-médiatique fit rage au Congrès et dans la presse durant les années 1910, 1911 et 1912 afin d’assurer la promotion du projet JekyllAprès avoir réussi à faire élire , en 1912, le candidat qu’ils avaient choisi , le démocrate Woodrow Wilson, Gouverneur du New-Jersey et ancien président de Princeton – dont ils avaient financé la campagne et qui était leur homme – les conspirateurs eurent alors l’idée géniale de mettre dans leur jeu deux banquiers de moindre renom et démocrates, comme le Président, l’un de la Chambre des représentants, M. Carter Glass, et l’autre du Sénat, M. 0wen – donc appartenant , en principe, au parti des défenseurs des ” intérêts du peuple ” . Le nouveau Président et les deux banquiers passaient dans le pays pour des ennemis du “Wall Street MoneyTrust” .C’est là qu’il faut admirer la rouerie et la connaissance de la psychologie des foules de nos conspirateurs. Pendant que les deux lièvres candides vantaient dans la presse le projet élaboré à Jekyll Island , devenu le Bill Owen-Glass en affirmant que ce n’était pas le projet des banquiers, les vrais rédacteurs du projet et notamment le puissant homme d’affaires et banquier , Frank Vanderlip et le sénateur Aldrich le critiquaient véhémentement dans les journaux. En même temps, ils finançaient en secret une campagne de promotion menée par des hommes de paille dans les Universités – notamment à Princeton, à Harvard et à l’Université de Chicago, subventionnée, à l’époque , par John D. Rockefeller à hauteur de cinquante millions de dollars – ainsi que dans tous les centres d’influence économique auxquels ils avaient accès.(Voir 6 – Les préparatifs du coup d’Etat constitutionnel , http://aline.dedieguez.pagesperso-orange.fr/mariali/chaos/conspirateurs/conspirateur.html ) Les banquiers n’étaient pas les seuls intéressés par le choix du candidat Wilson à la Présidence. Le rabbin Stephen Wise, un sioniste influent, déclarait dès 1910, au cours d’une conférence dans le New-Jersey que “M. Woodrow Wilson sera élu Président des Etats-Unis”. Remarquable prémonition .

Et le Colonel House de confirmer: “Je me suis tourné vers Woodrow Wilson comme étant le seul homme qui en tous points se montrait à la hauteur de la tâche“(M. Howden), tout en se contredisant immédiatement: “ L’ennui avec l’obtention d’un candidat à la présidence, c’est que l’homme qui est le mieux adapté pour cette place ne peut être désigné, et s’il était désigné, il ne pourrait être élu. Le Peuple prend rarement le meilleur homme adapté au poste ; il est donc nécessaire de travailler pour le meilleur homme qui puisse être désigné et élu, et en ce moment, Wilson semble être cet homme.” Après l’élection, le rabbin. Wise avait déclaré que “nous avons reçu une aide chaleureuse et encourageante de la part du colonel House, ami intime du président… House a non seulement fait de notre cause l’objet de son attention particulière, mais a servi d’officier de liaison entre l’administration de Wilson et le mouvement sioniste. “C’était le Colonel House qui avait choisi le slogan de la campagne électorale de Woodrow Wilson: “Il nous a préservés de la guerre“. Ce slogan était destiné à flatter le pacifisme du pays. Or, en même temps qu’il avait l’air de partager le pacifisme de Wilson, House, en collaboration avec ses amis sionistes et le cartel des banquiers inventeurs de la machine à cracher des dollars pompeusement dénommée Federal Reserve – Rothschild Banks of London and Berlin, Lazard Brothers Bank of Paris, Israel Moses Schieff Banks of Italy, Warburg Bank of Hamburg and Amsterdam, Lehman Brothers Bank of New York, Kuhn Loeb Bank of New York, Chase Manhattan Bank of New York, Goldman Sachs Bank of New York – il travaillait activement en faveur de l’entrée en guerre.En même temps et parallèlement, les principaux dirigeants du mouvement sioniste américain et anglais – Stephen Wise, Bernard Baruch, Chaim Weizmann, Louis Brandeis – militaient eux aussi ardemment et en sous-main pour l’entrée en guerre des Etats-Unis. Les banquiers ne songeaient qu’aux profits qu’ils en tireraient, mais pour les sionistes la destruction de l’empire ottoman et le remodèlement du Moyen Orient étaient les conditions nécessaires à la réalisation de leur projet: l’installation des juifs du monde entier en Palestine, devenue un “Etat juif“. Durant cette période, le Secrétaire d’Etat de l’époque, William Jennigs Bryan, pacifiste et anti-impérialiste convaincu, dénonça dans un rapport: “Les vastes intérêts des banques “ qui étaient “profondément intéressés par la guerre mondiale, en raison des amples opportunités qu’elles offraient à réaliser de gros profits“. Cette guerre rapporta directement deux cent millions de dollars à J.D. Rockefeller, mais comme les Etats-Unis durent emprunter trente milliards, augmentés, évidemment, des intérêts payés à la Réserve fédérale qui venait opportunément d’être officiellement constituée, les profits des banquiers internationaux se trouvèrent exponentiellement augmentés.Le Colonel House devint de fait le vrai Ministre des affaires étrangères. Une note de son éditeur Charles Seymour éclaire la personnalité de cet homme de l’ombre : “Il fuyait la publicité par un sens de l’humour sardonique qui était chatouillé par la pensée qu’invisible et souvent insoupçonné, sans grande richesse ni poste élevé, par le simple pouvoir de la personnalité et du bon sens, il détournait en réalité les courants de l’Histoire.”Et lui-même explique comment il influençait la politique du Président: “Avec le président, comme avec tous les autres hommes que j’ai cherché à influencer, c’était invariablement mon intention de lui faire penser que les idées qu’il tirait de
moi étaient les siennes propres… ” (in Papiers intimes)


Colonel House – Woodrow Wilson : les Dupont-DupondA ce titre, il commença à prêcher la nécessité de bâtir une grande armée et une marine puissante. “Pendant que le Président rêvait de sauver le monde, House commençait à envisager la possibilité que les USA deviennent une puissance mondiale“, écrit son dernier biographe Hodgson. Il est l’homme qui lança les Etats-Unis sur la voie de l’empire militaire conquérant qu’il est devenu depuis lors. Il confia à son journal le 12 février 1917 : “Nous dérivons vers la guerre aussi rapidement que je m’y attendais .”Préparation psychologique du paysEn 1914, au début des hostilités, l’immense colonie d’origine allemande était omniprésente dans tous les centres économiques du Nouveau Monde. Ainsi, tous les journaux étaient entre les mains de juifs allemands qui contrôlaient également tous les medias. De plus Berlin demeurait le centre du sionisme international et les juifs allemands , parmi les plus riches et les plus influents, étaient hostiles au sionisme. L’un d’entre eux, Gabriel Reiser répondait aux révolutionnaires sionistes de Russie que “nous n’avons pas immigré ici ; parce que nous sommes nés ici, nous n’émettons aucune revendication à un foyer quelque part ailleurs. Soit nous sommes des Allemands, soit nous sommes sans foyer”.Un dramatique événement survenu en 1915 accéléra le changement de la psychologie des Etats-Unis à l’égard des belligérants européens, et notamment à l’égard de l’Allemage: il s’agissait de l’attaque par un sous-marin allemand du paquebot anglais, le Lusitania, qui transportait à la fois des munitions et 1198 passagers, dont 125 américains .


Le LusitaniaCependant, les archives diplomatiques permettent de reconstituer les motivations de ce drame en forme de complot. Un entretien entre le Colonel House et Sir Edward Grey, le Ministre des Affaires Étrangères anglais de l’époque, envoyé par son gouvernement avec la mission de convaincre les États-Unis d’entrer dans la guerre aux côtés de la France, de l’Angleterre et de la Russie, est révélateur: “Que feraient les Américains si les Allemands faisaient couler un paquebot avec des passagers américains à son bord ?” avait demandé le Ministre anglais. A quoi le Colonel House avait répondu: “Je pense qu’une vague d’indignation emporterait les États-Unis et que cela en soi-même serait suffisant pour nous amener à la guerre.”  
World War I Lusitania 1915 Nthe Front Page Of The Los Angeles Times The Day After The Cunard Steamship Lusitania Was Sunk By A German Submarine On 7 May 1915 L’envoi du Lusitania le 7 mai 1915 dans une zone de guerre sillonnée par ces redoutables navires, indétectables à l’époque, ressortissait d’autant plus à une machination criminelle que l’ambassade d’Allemagne avait fait paraître des avertissements très clairs dans le New York Times, prévenant les passagers que s’ils montaient à bord du Lusitania, ils le feraient à leurs risques et périls. Or, les sous-marins allemands furent la grande surprise de cette guerre. Ils avaient anéanti tous les convois des alliés dans l’Océan Atlantique et menaçaient l’approvisionnement alimentaire ainsi que celui en munitions des alliés européens. Le Lusitania n’était pas un simple paquebot de transport de civils. Ses cales étaient bourrées de munitions. C’était donc une provocation délibérée et une condamnation à mort de ses passagers. Mais ce fait ne fut découvert que tardivement. Sur le moment, il fut proclamé que les barbares d’outre-Rhin attaquaient même des paquebots civils. Du jour au lendemain les journaux pro-allemands sont devenus anti-allemands. C’étaient des bandits, des huns cruels, des sauvages inhumains. Désormais, ces journaux étaient remplis d’histoires de Huns sauvages coupant les mains des bébés et violant les femmes. La très morale Amérique ne pouvait demeurer indifférente à ces horreurs .



Les Etats-Unis sont coutumiers de ce genre de montages. Ainsi le Président Mac Kinley avait pris le prétexte d’une explosion à bord du cuirassé Le Maine pour déclarer la guerre à l’Espagne et “libérer” Cuba – on sait depuis le renflouage du navire, que l’explosion était accidentelle et venait des munitions stockées trop près des chaudières du navire, comme le prouve le type de déchirures de la coque vers l’extérieur. En août 1964, le président Lyndon B. Johnson avait pris le prétexte d’une attaque des destroyers US dans le Golfe du Tonkin afin de déclarer la guerre au Vietnam du Nord – on sait aujourd’hui qu’il s’agissait d’un mensonge délibéré. Il a été révélé par le commandant de marine James Stockdale survolant cette nuit-là le Golfe de Tonkin que les navires US tiraient sur des cibles fantômes et qu’il n’y avait pas eu d’attaque du tout. L’attaque de Pearl Harbour le 7 décembre 1941, en revanche, avait bien existé, mais le commandement avait reçu un avertissement de guerre imminente, les navires auraient pu être mis à l’abri s’il avait été tenu compte de l’avertissement. Je ne rappelle que pour mémoire les pseudo destructions des couveuses de bébés par la soldatesque irakienne, les mensonges sur les charniers serbes à l’origine des guerres de Yougoslavie, les introuvables armes de destruction massive de Saddam Hussein à l’origine de celles d’Irak, les franchissements répétés de “lignes rouges” inventées par les gardiens de la vertu politique à la suite de pseudo attaques chimiques contre des civils censées l’oeuvre de l’armée syrienne et donnant lieu chaque fois à des salves de missiles démocratiques.Les sous-marins étaient la nouvelle arme de destruction massive mise au point par les Allemands. L’empire maritime anglais était particulièrement sensible à cette arme redoutable. Les Allemands étaient seuls à en posséder à l’époque. Les ravages que ces navires avaient opérés dans les approvisionnements des alliés étaient si considérables que les alliés étaient en difficultés sur le champ de bataille européen. Toujours est-il que le torpillage du Lusitania avait changé la psychologie des Etats-Unis à l’égard de l’Allemagne et le Colonel House continuait de travailler ardemment dans le sens de l’entrée en guerre. Il avait averti le Président que les Américains “ne pourraient pas continuer à demeurer des spectateurs neutres” (Hodgson). Ce revirement de l’opinion provoqua à titre collatéral la démission du Secrétaire d’Etat le plus pacifiste du gouvernement, William Jennigs Bryan. Il fut remplacé par Robert Lansing dont la discrétion légendaire donna naissance à une plaisanterie qui fit le tour de Washington: “Question : Comment épelez-vous Lansing ? Réponse H-O-U-S-E. “Mais le drame du Lusitania n’avait pas suffi à vaincre la conviction pacifiste du Président. Le Colonel House révèle dans son Journal intime à la date du 4 janvier 1917 que le Président avait fermement confirmé sa position: “Il n’y aura pas de guerre, le pays n’a nullement l’intention de se laisser entraîner dans le conflit. Nous sommes le seul pays neutre parmi les grands peuples de race blanche et cesser de l’être serait un crime contre la
civilisation “. (Intimate Papers, tome II, page 288.)


 



La poussée du sionisme international en faveur de l’entrée des Etats-Unis dans la guerre en EuropeEn 1916, l’Angleterre commençait à manquer de munitions et la défense de Verdun avait saigné l’armée française, qui avait perdu des dizaines de milliers d’hommes. Le front occidental commençant à faiblir s’est tourné de nouveau en direction des Etats-Unis. Arthur Balfour, envoyé dare dare aux USA s’était montré d’autant plus pressant à essayer de vaincre le pacifisme du Président américain que le puissant mouvement sioniste anglais, qui ne rêvait que de la Palestine, avait impérativement besoin d’une victoire anglaise sur l’empire ottoman au Moyen Orient où l’Angleterre était également engagée, et donc d’une poursuite de la guerre. La France n’avait pas non plus intérêt à une paix fondée sur le Status quo ante basis, car cela aurait signifié le renoncement définitif à l’Alsace et à la Lorraine conquises par l’Allemagne après la défaite de 1870.Ce comportement mettait en évidence l’incohérence psychologique et politique de l’homme Wilson dans la mesure où il ne semblait pas avoir pris conscience du fait que son pacifisme tenace le plaçait en porte-à-faux avec l’action menée par son propre gouvernement depuis le début de son premier mandat. En effet, les forces qui poussaient à la guerre, à savoir son entourage direct ainsi que les mouvements sionistes et les grands groupes financiers, constituaient précisément les forces politiques qui, dès l’origine, avaient favorisé puis payé son élection et avaient jusqu’alors soutenu ou plutôt imposé leur politique. En retour, W. Wilson candidat, puis Président n’avait pas lésiné sur les gages donnés au mouvement sioniste et aux banquiers.Ce fut donc un jeu d’enfants pour cet ensemble de forces d’enfoncer la frêle barrière idéologique qui leur était opposée de la part du Président Wilson. Le torpillage d’un nouveau navire, le Vigilentia le 6 avril 1917 et une manipulation élémentaire et plutôt rocambolesque, sorte de variante de la Dépêche d’Ems qui avait déclenché la guerre de 1870 entre la France et la Prusse, mit le feu aux poudres. Il s’agit d’un document connu sous le nom de télégramme Zimmermann du nom du Ministre allemand des affaires étrangères. Arthur Zimmermann aurait envoyé le 16 janvier 1917 à son homologue mexicain un télégramme lui offrant l’alliance de l’Allemagne en cas de guerre avec les Etats-Unis, afin d’aider le Mexique à reconquérir les territoires annexés par le nouvel Etat 
au Texas, en Californie, au Nevada, en Arizona, au Wyoming et au Colorado.
.


Arthur ZimmermannLes récits de la manière dont ce télégramme aurait été intercepté divergent: il en existe six versions et l’original du télégramme n’a jamais été retrouvé. Le pseudo document est daté du 16 janvier 1917, mais il ne fut divulgué par voie de presse que le 26 février 1917 . Il provoqua, comme prévu, la fureur de la presse et l’indignation de la population. Le Colonel House est supposé en être l’auteur.Le “télégramme Zimmermann” n’est pas le seul élément qui poussa les Etats-Unis dans la guerre: l’Allemagne ayant renforcé la guerre sous-marine était en passe d’asphyxier une Angleterre et une France exténuées. La Russie, qui entrait dans les affres de sa révolution communiste s’était retirée de l’alliance. Mais devant l’émoi provoqué par la publication de la menace contenue dans ce document Zimermann, le Président Wilson s’est vu contraint de déclarer l’intention des Etats-Unis de rejoindre les alliés européens: Nous ne voulons pas affirmer par une victoire la force matérielle des Etats-Unis, mais simplement défendre les droits de l’humanité dont nous sommes seuls le champion.Cette déclaration de “guerre morale” menée au nom des “droits de l’humanité” dont les Etats-Unis seraient les “champions” sonne d’une manière étrangement familière à nos oreilles. Toutes les guerres menées par les Etats-Unis l’ont été au nom des “droits de l’humanité” et un champion contemporain de la “guerre morale” répond en écho au Président Wilson: “Les outils de guerre ont un rôle à jouer pour préserver la paix ” . (Président Barack Obama lors du discours qu’il prononça à Oslo le 10 décembre 2009 en recevant le prix Nobel de la paix et la bourse afférente).Le même belliciste “moral” continue de provoquer des guerres avouées ou sournoises en Afghanistan, en Irak, au Pakistan, au Yémen , en Somalie, au Honduras, en Syrie, en Serbie sans compter les menaces contre la Russie, l’Iran ou le Venezuela encerclé par pas moins de treize bases américaines situées en Colombie, à Panama, à Aruba et Curaçao, ainsi que par les porte-avions et les vaisseaux de la IVe Flotte. S’y ajoute la récente provocation à l’égard de la Chine que constitue la gigantesque vente d’armes à Taiwan et le déploiement de boucliers anti-missiles dans plusieurs pays du Golfe. L’empire militaire est en marche sous la bannière de la “morale“. Décidément, l’oxymoron “guerre morale” sert toujours aussi efficacement à masquer les intérêts réels de la “seule puissance militaire de la planète“, selon l’expression du Président Obama.Le 27 mars 1917, le président Wilson enfin “retourné”, demanda au Colonel House “s’il devait demander au Congrès de déclarer la guerre ou s’il devait annoncer qu’ils étaient en état de guerre“. M. House “conseilla la deuxième option “, si bien que les Américains découvrirent, le 2 avril 1917, qu’ils étaient en état de guerre.Néanmoins, le 6 avril 1917, le Congrès américain vota l’entrée en guerre des Etats-Unis.




“Hurrah !… Les Etats-Unis sont entrés dans la guerre”Cependant, l’enthousiasme français a été rapidement tempéré car il a fallu attendre près d’un an pour que les effets de l’intervention des troupes américaines se fassent sentir sur le terrain. Les Etats-Unis sont entrés dans la guerre en tant qu'”associés” des forces armées déjà sur le terrain et non en tant qu'”alliés“, ce qui signifiait qu’ils ne se sentaient pas liés par les traités signés ultérieurement entre les belligérants de la première heure. Le Colonel House entreprit alors de planifier le monde de l’après-guerre selon les vues et les intérêts tant des Etats-Unis que des groupes de pression sionistes qui rêvaient de la Palestine. Il fut l’initiateur de la création du groupe The Inquiry, composé de 126 membres, dont 119 d’origine juive, comme l’écrit Benjamin Freedman dans un discours prononcé à l’hôtel Willard de Washington DC en 1961.

Je suis bien placé pour le savoir, écrivait-il, puisque j’étais l’un d’eux“.

Inquiry : une partie de la délégation américaineLes membres de cette “citerne pensante “- “Think Tank” – réfléchissaient au “bonheur de l’humanité” – et plus particulièrement au leur et à celui de l’Europe dont ils s’étaient attribué la tâche d’aménager l’avenir politique en vue d’une paix éternelle. Tous firent partie de la pléthorique délégation qui accompagna le Président et le Colonel House à Versailles. Alors que de nombreux historiens européens s’extasient sur la “doctrine Wilson” dont Inquiry représentait la quintessence avec son slogan du “droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ” – slogan qui n’était pas du tout destiné à s’appliquer aux peuples colonisés d’Asie et d’Afrique – Hogdson révèle la totale ignorance des réalités politiques européennes dont faisaient preuve ses membres: “Parmi ces universitaires de la Commission, peu d’entre eux étaient des spécialistes des affaires européennes (…) et celui qui avait été chargé de travailler sur l’Italie a reconnu plus tard qu’il ne savait pas l’italien (…) Lorsqu’il fut question du Moyen Orient, les membres d’Inquiry ne surent quoi dire et lâchèrent prise.” Ils produisirent néanmoins un document en quatorze points et ils avaient rien de moins que l’intention de les imposer tous tels quels. Ce qu’ils firent.  Bibliograhie–The intimate papers of Colonel House arranged as a narrative by Charles Seymour, Boston, New York: Houghton Mifflin Co, 1926-1928.– PHILIP DRU : ADMINISTRATOR : A STORY OF TOMORROW , 1920-1935, réédition avec A.M. House pour nom d’auteur, par W.P. 26, en 2010 et reprint par Forgotten Books en 2017. (Ces deux textes sont disponibles en libre accès dans le Projet Gutenberg.) – Arthur Howden SmithThe Real Colonel House, Doran Company, New-York , 1918– George Sylvester ViereckThe Strangest Friendship In History, Woodrow Wilson and Col. House, Liveright, New York, 1932 . – Une biographie plus récente vient de paraître: Godfrey HodgsonWoodrow Wilson’s Right Hand: The Life of Colonel Edward M. House (Hardcover, 2006)- Bien qu’il ne soit pas consacré dans sa totalité au Colonel House: l’ouvrage d’Eustace Mullins, Secrets of the Federal Reserve, The London Connection, (2e édition par Bankers Research Institute, 1984, et reprint par Bridger House Publishers Inc : « Jekyll Island Edition edition », le 22 juin 2009). – Jacques ATTALI, Les Juifs, le Monde et l’Argent, Histoire économique du peuple juif, Fayard 2002, Michel Abitbol, Les deux terres promises. Les juifs de France et le sionisme, Paris, Olivier Orban, 1989- S. Freud, W.C. Bullit, Payot 2005 , President T.W.Wilson, portrait psychologique , (livre de poche). – Isaiah Friedman, The Question of Palestine. British-Jewish-Arab Relations : 1914-1918, Brunswick, Transaction Publishers, 1992– Si Ahmed Taleb , La colonisation de l’Orient arabe (1914 – 1918) Books on demand , 2018 – Blanche E.C. Dugdale , Arthur James Balfour, First Earl of Balfour , Hutchinson C° Publishers , London 1939, – Jill Hamilton God, Guns and Israël, Britain, The first World War and the Jews in the Holy City, Sutton Publishinf, 2004– Bernard WassersteinThe British in Palestine. The Mandatory Government and Arab-Jewish Conflict, 1917-1929, Londres, Blackwell, 1991 11 novembre 2018
RetourIndexSommaire_interludesContact
 Aline de Diéguez Le grand lamento du sionisme
   “Nous sommes un peuple, un peuple exceptionnel …”Regardez-nous: juif yéménite ou juif de Pologne, juif roumain ou juif d’Algérie, juif de Lituanie, de Russie ou d’Arabie, juif de Patagonie, du Pérou, d’Inde, d’Afghanistan ou de Chine, nous sommes non seulement un seul et même peuple, mais une seule et même âme, une seule et même ethnie. Nos gènes l’attestent.   Juifs des bords du Gange  Des méchants et des envieux disent que notre régime politique est un canada dry de démocratie. Nous leur clouons le bec en entonnant à gorge déployée notre hymne favori, repris en cœur par les innombrables amis que nous possédons sur la planète entière: nous sommes la “seule démocratie du Moyen Orient” chantons-nous en choeur et à tue-tête. Douillettement à l’abri derrière une démocratie Potemkine que nous savons vendre au monde entier, nous luttons avec une patience tenace, incrustée dans notre cervelle durant nos millénaires d’exil, contre les indigènes sans titre, accrochés à leurs masures et à leurs lopins comme des moules à leur bouchot sur la terre que nous a donnée en propre notre dieu . Certains hérétiques ignorants nous demandent de partager notre terre sacrée avec ces usurpateurs, ou pire encore, de les accueillir parmi nous. Quelle horreur! Ce serait un sacrilège et un crime contre notre dieu dans le premier cas et une épouvantable souillure dans le second. Tu ne laboureras pas avec un boeuf et un âne ensemble, nous a bien recommandé notre dieu. ( Dt 22,10). Comme il est omniscient, il sait qu’on ne doit pas lier les ânes avec les chevaux. Or, nous sommes de fringants pur sang et nous méprisons les ânes, ces animaux qui prennent parfois une forme humaine. Un de nos anciens coreligionnaires passé à l’ennemi a conservé quelque chose de notre esprit et de nos principes et il a fermement recommandé aux Corinthiens de ne pas se mettre sous le joug des infidèles. (Paul, 2 Cor, 6,4).Nous n’aimons pas les Arabes – d’ailleurs, nous n’aimons aucun non-juif, notre Talmud nous le recommande – mais nous haïssons particulièrement ceux d’entre eux qui ont l’outrecuidance de se baptiser Palestiniens. La Palestine n’existe pas et les Palestiniens sont un peuple inventé comme vient de le déclarer l’un de nos grands amis d’outre Atlantique. Ce sont des usurpateurs et des squatteurs sans titre de notre terre, celle que notre dieu nous a donnée en propre. Car nous nous félicitons de posséder un dieu pour nous tout seuls, un dieu qui a directement parlé à notre glorieux ancêtre.Deux autres dieux se sont inspirés du nôtre, mais nous nous gaussons sous cape de cette prétention et nous nous chuchotons entre nous que ce sont de simples hérétiques, car les copies ne valent jamais l’original. Notre religion est le pilier de notre essence et notre raison d’être depuis que notre dieu a déployé sa grande ombre au-dessus de nos têtes. Béni soit-il.Nous nous méfions des goys car nous avons expérimenté leur ingratitude dans notre chair. L’un de nos grands amis de l’Hexagone nous a prévenus lorsqu’il a affirmé que certains d’entre nous “s’inquiètent de voir les juifs prendre le risque d’être haïs pour services rendus“. Pour que tout soit clair, il a même précisé la nature des “services rendus“. C’est pourquoi je préfère lui donner la parole: “Comme les prêts ( que nous faisons aux goys exclusivement, jamais entre nous) comme ces prêts sont de très courte durée – un an ou moins – et à des taux d’intérêt très élevés, de l’ordre de 50 à 80%, l’accumulation va très vite.” Voilà qui est bien dit.(Voir Jacques Attali: “Les juifs ont toutes les raisons d’être fiers de cette partie de leur histoire“, propos recueillis par Eric Conan http://www.denistouret.fr/ideologues/index.html Les Juifs, le monde et l’argentHistoire économique du peuple juifFayard, 2002 ) Un détail nous chagrine, il se dit ici et là que nous aurions accueilli en notre sein des convertis qui ne seraient pas de notre sang. Gros mensonge ! Calomnie ! Nous avons toujours été fidèles aux sages principes énoncés par nos prophètes Esdras et Néhémie. Bénie soit leur mémoire ! Pas de mélanges. Notre ethnie est si pure que chacun d’entre nous pourrait remonter jusqu’à un héroïque ancêtre revenu du cruel exil à Babylone, quand ce n’est pas à David ou à Salomon. Tous les Juifs du monde sont issus de la seule souche judéenne orginelle. D’ailleurs certains de nos dirigeants ne présentent-ils pas aujourd’hui une morphologie typiquement moyen-orientale? Regardez le glabre Benjamin Netanyahou ou l’imposante matrone Tzippora Livni: grands, blonds, massifs, yeux bleus, teint rosé, brachycéphales, système pileux maigrelet, large bassin, on voit au premier coup d’œil qu’ils sont de purs descendants de nos ancêtres, les hommes du désert, les rudes Hébreux antiques, conducteurs de chameaux … sur les bords de la Volga ou du Brahmapoutre. Ce père et son fils, présentés ci-dessous, ne sont-ils pas, eux-aussi d’une ascendance typiquement judéenne ?   Juifs des bords du Yang tsé Kiang  Nous méprisons de toutes nos forces Shlomo Sand, cet historien pervers, qui essaie de faire croire au monde que le peuple juif n’existe pas, qu’il aurait disparu depuis belle lurette s’il n’avait été augmenté par des conversions de peuples entiers, de tribus berbères, de sauvages khazariens par dizaines de milliers et autres caucasiens, mongoloïdes, turcophones ou asiatiques.Foutaises malveillantes. Mais nous pouvons désormais confondre ce traitre, ce juif animé par la haine de soi. Heureusement, des généticiens comme nous les aimons sont parvenus à écraser cette thèse infâme et à prouver que nous avons su, durant deux millénaires, préserver intact notre patrimoine génétique moyen oriental. Nous sommes un peuple, un peuple homogène, parce que nous sommes tous les descendants du peuple expurgé de sa fange par notre purificateur et éradicateur de la racaille étrangère au retour des nôtres de leur cruel exil babylonien – béni soit Esdras – et nous le crions dans toutes les langues de la terre.Et c’est ainsi que Jahvé est grand. Le 2 mars 2019

Le juif qui domine le monde est conscient de l’imperfection de tout projet et de la fragilité de toute organisation qui s’érode et subit un besoin de changement, de remise en bon état… de mise à jour comme en informatique… donc la prise de conscience c’est que le pouvoir absolu et éternel est impossible et n’existe pas…  même s’il est une dictature destructrice comme l’islam… 
Alors le juif a imaginé une porte dérobée complètement folle pour s’inventer une pérennité… celle de s’éloigner d’un dieu bon et miséricordieux pour aller à l’extrême vers le démon… Satan ou Lucifer… un monde démoniaque pourtant suicidaire mais d’ou est attendu un messie ! C’est complètement fou, irrationnel et irréalisable… mais la promesse contient en elle-même une raison d’exister… l’espoir fait vivre… Mais comme doit être grande la déception de ne jamais voir venir ce messie… qui serait le Père Noël ?

Voici la preuve que, le 6 octobre 1940,
le ” NOUVEL ORDRE MONDIAL”
est explicitement promis aux Juifs

Dès le premier paragraphe du paragraphe du New York Times du 6 octobre 1940, on lit :“…. Arthur Greenwood, membre sans portefeuille du Cabinet de guerre britannique, a assuré aux Juifs des États-Unis que lorsque la victoire serait remportée, un effort serait fait pour fonder un Nouvel Ordre Mondial (NWO)…”
Dans son célèbre discours de l’Iowa du 11 septembre 1941, le célèbre aviateur Charles Lindbergh du mouvement tant décrié “America First” a provoqué une controverse que l’Establishment, les faux historiens et les Médias Menteurs continuent, à ce jour, de dénoncer comme “antisémite”  et fausse. Les extraits incriminés du discours de Lindbergh:”Les trois groupes les plus importants qui ont poussé ce pays vers la guerre sont les Britanniques, les Juifs et l’administration Roosevelt …..
Premièrement, les Britanniques: il est évident et parfaitement compréhensible que la Grande-Bretagne veuille les États-Unis dans la guerre à son côté. L’Angleterre est maintenant dans une situation désespérée. Sa population n’est pas assez importante et ses armées ne sont pas assez fortes pour envahir le continent européen et gagner la guerre qu’elle a déclarée contre l’Allemagne.


Le deuxième grand groupe que j’ai mentionné est celui des Juifs. Leur plus grand danger pour ce pays réside dans leur grande richesse/possession et leur influence démesurée dans nos films, notre presse, notre radio et notre gouvernement.
Je n’attaque ni le peuple juif ni le peuple britannique. J’admire les deux races. Mais je dis que les dirigeants des races britannique et juive, pour des raisons aussi compréhensibles de leur point de vue que condamnables du nôtre, pour des raisons qui ne sont pas dans nos intérêts américains, veulent nous impliquer dans leur guerre. “Mais Lindbergh était-il vraiment hors de propos d’accuser les Britanniques et les Juifs d’être les principaux incitateurs derrière l’effort, pas si secret, de Franklin Demono Rosenfeld pour impliquer les États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale? Les preuves, provenant de source originale et des premiers intéressés, soutiennent clairement les allégations de Lindbergh. Voyons voir.Charles Lindbergh (représenté recevant une médaille du maréchal de la Force aérienne allemande Herman Goering en 1938) et le mouvement “America First” qu’il soutenait ont longtemps été dénoncés pour avoir prétendu que les Juifs américains manipulaient les États-Unis dans une autre guerre mondiale. Mais un vieil article de NYT soutient cette affirmation.

L’État terroriste d’Israël

LE CONTEXTE1940: l’Allemagne contrôle totalement la situation de guerre européenne. Les Français ont signé un armistice avec l’Allemagne et sont sortis de la guerre. L’armée britannique a été forcée d’évacuer le continent à Dunkerque (Hitler leur avait gracieusement permis de s’échapper). Les Soviétiques et les Américains ne sont pas en guerre, et Hitler offre à la Grande-Bretagne un plan de paix très généreux.

Comme ils l’avaient fait pendant leurs temps perdus de la Première Guerre mondiale, les politiciens britanniques se tournent vers la communauté juive internationale pour l’aider à amener l’Amérique dans la guerre. Au cours de cette guerre, à un moment où l’Allemagne était également en position de force, la “Déclaration Balfour” britannique a promis d’ouvrir la Palestine aux Juifs (après la défaite et l’effondrement de l’Empire turc ottoman) en guise de récompense pour avoir fait entrer les États-Unis dans la guerre. . Et après la réélection de Woodrow Wilson en 1916, les sionistes ont respecté l’accord.Maintenant, en 1940, quatorze mois avant la provocation délibérée qui a conduit à l’attaque justifiable du Japon sur Pearl Harbor, vient ce que nous pourrions appeler la “Déclaration de Greenwood” – publiée par le membre du Cabinet de guerre britannique Lord Arthur Greenwood par le biais d’un intermédiaire juif britannique – puis transmis au directeur du Congrès mondial juif, le Dr Stephen S Wise de New York, puis dûment télégraphié par le  New York Slimes (la baveux NYT) de Sulzberger – offre (((them))) offrant LE MONDE ENTIER aux juifs! Notez l’une des déclarations étonnamment prophétiques de Greenwood contenues dans l’article que nous publions et lions ci-dessous, “Quand nous aurons remporté la victoire, et nous le ferons assurément ...”Mais il n’y a absolument aucune chance de victoire britannique à moins que les États-Unis ne puissent être entraînés dans le conflit. Par conséquent, Greenwood doit déjà savoir que les États-Unis entreront en guerre à une date ultérieure. Cette promesse officielle d’un “Nouvel Ordre Mondial” aux mains des juifs  est clairement destinée à encourager davantage le soutien et la pression juifs américains pour entraîner l’Amérique “isolationniste” dans la guerre.Greenwood promet: “Dans la reconstruction de la société civilisée d’après guerre, il devrait y avoir et il y aura une réelle opportunité pour les Juifs du monde entier d’apporter une contribution distinctive et constructive.”
Traduction: “Dépêchez-vous et faites entrer l’Amérique et nous donnerons vraiment du pouvoir aux banquiers juifs et à leurs hommes de main après la guerre! Nous le promettons!”La «danse avec le diable» impérialiste de Greenwood s’avérera fatale car, après la guerre, la Grande-Bretagne finirait par se briser et perdre le contrôle de son propre Empire qui passera aux mains des Juifs marxistes.Du point de vue de l’histoire médico-légale, ce qui est vraiment intéressant dans la déclaration de Greenwood, c’est comment elle reflète parfaitement l’accusation de septembre 1941 faite par Lindbergh. Oui, “Lucky Lindy” avait raison après tout — et la déclaration de Greenwood, résumée dans l’article original de Slimes (le boueux, le baveux NYT) publié ci-dessous (et également lié en pdf), le prouve.

Related image
Related image

 Le membre du Cabinet de guerre, Lord Arthur Greenwood, a remis sa promesse d’un “Nouvel ordre mondial” au sioniste britannique Maurice Perlzweig du Congrès juif mondial; qui, à son tour, l’a remis à Stephen S Wise de la branche américaine du Congrès juif mondial. LE NOUVEL ORDRE MONDIAL PROMIS AUX JUIFSArthur Greenwood du British War Cabinet envoie un message d’assurance iciDans la première déclaration publique sur la question juive depuis le début de la guerre, Arthur Greenwood, membre sans portefeuille au sein du Cabinet de guerre britannique, a assuré aux Juifs des États-Unis que lorsque la victoire serait remportée, un effort serait fait pour fonder un nouveau monde ordre fondé sur les idéaux de «justice et paix».(article complet ci-dessous).

  Source :  THE SMOKING GUN!NY TIMES HEADLINE: OCTOBER 6, 1940 ‘NEW WORLD ORDER PLEDGED TO JEWS’VOIR AUSSI :–  Le “Manifeste anti-juif” de Dresde de 1882 expliquait déjà le Nouvel Ordre Mondial–  Février 1945 : tempête d’enfer et holocauste à Dresde–  Le vrai Winston Churchill (II): un infâme salopard, un raciste et un criminel de guerre–  Les juifs et la guerre–  Israël Shamir : Appelons les juifs “juifs”, et n’utilisons pas les euphémismes idiots comme les «globalistes» ou “la cabale”

La « Réinitialisation mondiale »
(« Global Reset »)

Imaginez, vous vivez dans un monde dans lequel on vous dit qu’il est une démocratie – et vous pouvez même le croire – mais en fait votre vie et votre destin sont entre les mains de quelques oligarques ultra-riches, ultra-puissants et ultra-inhumains. Ils peuvent être appelés État profond, ou simplement « la Bête », ou n’importe quoi d’autre d’obscur ou d’introuvable – peu importe. Ils sont inférieurs à 0,0001%. [1]Faute d’une meilleure expression, appelons-les pour l’instant les « individus obscurs » (“obscure individuals”).Ces « individus obscurs » qui prétendent diriger notre monde n’ont jamais été élus
Nous n’avons pas besoin de les nommer. Vous découvrirez qui ils sont, et pourquoi ils sont célèbres, et certains d’entre eux totalement invisibles. Ils ont créé des structures, ou des organismes sans aucun format légal. Ils agissent totalement hors de la légalité internationale. Ils sont à l’avant-garde de « la Bête ». Il y a peut-être plusieurs « bêtes » en concurrence. Mais elles ont le même objectif : Un nouvel ordre mondial ou un seul ordre mondial (NWO, ou OWO).Ces « individus obscurs » dirigent, par exemple, le Forum économique mondial (FEM – représentant la Grande industrie, la Grande finance et de Grande renommée), le Groupe des 7 – G7, le Groupe des 20 – G20 (les dirigeants des nations les plus « fortes » économiquement). Il existe également quelques entités de moindre importance, appelées la Société Bilderberg, le Conseil des relations étrangères (Council on Foreign Relations, CFR), Chatham House et d’autres encore.Les membres de toutes ces entités se chevauchent. Et même ce front élargi représente moins de 0,001 %. Ils se sont tous superposés à des gouvernements nationaux souverains élus et constitutionnels, et à LA multinationale mondiale, les Nations unies, l’ONU.En fait, ils ont coopté l’ONU pour faire leur travail. Les directeurs généraux de l’ONU, ainsi que les directeurs généraux des multiples sous-organisations de l’ONU, sont choisis pour la plupart par les États-Unis, avec le consentement de leurs vassaux européens – en fonction du profil politique et psychologique du candidat. Si sa « performance » à la tête de l’ONU ou de l’une de ses sous-organisations échoue, ses jours sont comptés. L’Union européenne, les organisations de Bretton Woods, la Banque mondiale et le FMI, ainsi que l’Organisation mondiale du commerce (OMC) – et – ne vous y méprenez pas – la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, ont également été cooptés ou créés par la ou les « Bête(s) ». Elle n’a pas de pouvoir réel. Uniquement pour s’assurer que la loi est toujours du côté des hors-la-loi.Outre les principales institutions financières internationales, la Banque mondiale et le FMI, il existe ce que l’on appelle les banques régionales de développement et autres institutions financières similaires, qui contrôlent les pays de leurs régions respectives.En fin de compte, c’est l’économie financière ou de la dette qui contrôle tout. Le banditisme néolibéral occidental a créé un système dans lequel la désobéissance politique peut être punie par l’oppression économique ou le vol pur et simple des biens nationaux dans les territoires internationaux. Le dénominateur commun de ce système est le dollar US (toujours) omniprésent.Les « individus non élues »La suprématie de ces « individus obscurs » non élus est de plus en plus évidente. Nous, « le Peuple », considérons qu’il est « normal » qu’ils prennent les décisions, et non pas ce que nous appelons – ou étions autrefois fiers d’appeler – nos nations souveraines et nos gouvernements souverainement élus. Ces derniers sont devenus un troupeau de moutons obéissants. « La Bête » a progressivement et tranquillement pris le dessus. Nous ne l’avons pas remarqué. C’est la tactique du salami : vous le coupez tranche par tranche et quand le salami a disparu, vous vous rendez compte qu’il ne vous reste plus rien, que votre liberté, vos droits civils et humains ont disparu. À ce moment-là, il est trop tard. Le Patriot Act étasunien en est un bon exemple. Il a été préparé bien avant le 11 septembre. Une fois le 11 septembre « arrivé », le Patriot Act a été adopté par le Congrès en un rien de temps – pour la protection future du peuple – les gens l’ont réclamé par peur [2]– et – bingo, le Patriot Act a privé environ 90% de la population étasunienne de sa liberté et de ses droits civils. Pour de bon.Nous sommes devenus esclaves de « la Bête ». « La Bête » décide de l’essor ou de l’effondrement de nos économies, de qui devrait être endetté, quand et où une pandémie devrait éclater, et des conditions de survie à la pandémie, par exemple le confinement social. Et pour couronner le tout, les instruments que « la Bête » utilise, très astucieusement, sont un minuscule ennemi invisible, appelé virus, et un monstre énorme mais aussi invisible, appelé LA PEUR. Cela nous empêche d’aller dans la rue, de retrouver nos amis, d’aller au théâtre, de faire du sport ou de pique-niquer dans le parc.Bientôt, « la Bête » décidera qui vivra et qui mourra, littéralement – si nous la laissons faire. Ce n’est peut-être pas si loin. Une autre vague de pandémie et les gens pourraient ainsi supplier, crier et hurler pour obtenir un vaccin, pour sonner le glas et pour le super profit des grandes sociétés pharmaceutiques – et pour atteindre les objectifs des eugénistes qui parcourent ouvertement le monde – voyez ceci. Il est encore temps de dire NON collectivement. Collectivement et solidairement.Prenez le dernier cas d’imposture flagrante. Comme par hasard, après le passage de la première vague de Covid-19, au moins dans le « Nord global », où se prennent les grandes décisions mondiales, au début du mois de juin 2020, le président non élu du FEMKlaus Schwab, a annoncé « La grande Réinitialisation » (“The Great Reset”). Profitant de l’effondrement économique – le choc de la crise, comme dans « La doctrine du choc » – M. Schwab, un des leaders de « la Bête », annonce ouvertement ce que le FEM va discuter et décider pour le monde à venir lors de son prochain Forum de Davos en janvier 2021. Pour plus de détails, voir ceci.Nous, le peuple, accepterons-nous l’ordre du jour des individus du FEM non élus ?Le FEM se concentrera de manière opportune sur la protection de ce qui reste de la Terre Mère ; évidemment, au centre se trouvera le « Réchauffement climatique », basé sur le CO2 produit par l’humain. L’instrument de cette protection de la nature et de l’humanité sera l’Agenda 2030 des Nations unies – qui équivaut aux Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies. Il sera axé sur la manière de reconstruire l’économie mondiale délibérément détruite, tout en respectant les principes (« verts ») des 17 ODD.Mais attention, tout est relié. Il n’y a pas de coïncidences. Le tristement célèbre Agenda 2021, qui coïncide avec et complète le soi-disant Agenda 2030 des Nations unies, sera dûment inauguré par la déclaration officielle du FEM de « The Great Reset », en janvier 2021. De même, la mise en œuvre de l’agenda de « The Great Reset » a commencé en janvier 2020, avec le déclenchement de la pandémie de coronavirus – prévue depuis des décennies, les derniers événements visibles étant le rapport Rockefeller de 2010 avec son « Lockstep Scenario » (le Scénario du verrouillage), et l’événement 201, du 18 octobre à New York qui a simulé par ordinateur une pandémie de coronavirus, laissant en 18 mois 65 millions de morts et une économie en ruine. Cela a été programmé quelques semaines seulement avant le lancement de la véritable pandémie de COVID-19. Voir COVID-19, We Are Now Living the « Lock Step Scenario », voir en français La farce et l’agenda diabolique d’un «verrouillage universel» et ceci et ceci (et en français ceci).Les émeutes racialesDes émeutes raciales, initiées par le mouvement Black Lives Matter(financé par la Fondation Ford et l’Open Society Foundation de Soros), à la suite de l’assassinat brutal de l’Afro-Américain George Floyd par une bande de policiers de Minneapolis se sont répandues comme un feu de brousse en un rien de temps dans plus de 160 villes dans le monde, d’abord aux États-Unis, puis en Europe. Ces émeutes ne sont pas seulement liées à l’agenda de « la Bête », mais elles constituent une déviation bien commode de la catastrophe humaine provoquée par la  pandémie Covid-19. Voir aussi ceci.Le plan infâme de « la Bête » pour mettre en œuvre ce qui se cache réellement derrière l’Agenda 2030 des Nations unies est l’Agenda ID2020 qui demeure méconnu du grand public. Voir La pandémie du coronavirus COVID-19 : Le vrai danger est « l’Agenda ID2020 ». Cet agenda a été créé et financé par le gourou de la vaccination Bill Gates[3], tout comme la GAVI (Global Alliance for Vaccines and Immunizations), l’association des grandes entreprises pharmaceutiques – qui a participé à la création des vaccins coronavirus et qui finance avec la Fondation Bill et Melinda Gates(BMGF) une part importante du budget de l’OMSLa « Grande réinitialisation » (« Great Reset »), telle qu’annoncée par Klaus Schwab du FEM, est censée être mise en œuvre par l’Agenda ID2020. C’est plus que ce que l’on pourrait croire. L’Agenda ID2020 est même intégré aux SDG, puisque la SDG 16.9 « d’ici 2030, fournira une identité légale [numérique] pour tous, y compris l’enregistrement gratuit des naissances » . Cela s’inscrit parfaitement dans l’objectif global de la SDG 16 : « Promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives pour un développement durable, fournir un accès à la justice pour tous et mettre en place des institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux« .Suivant la voie officielle de l’Agenda 2030 des Nations unies pour la réalisation des SDG, l’Agenda ID2020 « mise en œuvre » – qui est actuellement testé sur des écoliers au Bangladesh – fournira des cartes d’identité numérisées, éventuellement sous la forme de nanopuces implantées en même temps que les programmes de vaccination obligatoires, encouragera la numérisation de l’argent et le déploiement des 5G [4] – qui seraient nécessaires pour télécharger et contrôler les données personnelles sur les nanopuces et pour contrôler la population. L’Agenda ID2020 inclura très probablement aussi des « programmes » – par la vaccination ? – de réduction significative de la population mondiale. L’eugénisme est une composante importante du contrôle de la population mondiale future dans le cadre d’un NOW / OWO – voir aussi Georgia Guidestones, mystérieusement construit en 1980.L’élite dirigeante a utilisé le confinement comme instrument pour mener à bien ce programme. Sa mise en œuvre se heurterait naturellement à des protestations massives, organisées et financées selon les mêmes modalités que les protestations et manifestations du BLM. Il se peut qu’elles ne soient pas pacifiques – et qu’elles ne soient pas planifiées comme telles. En effet, pour contrôler la population aux États-Unis et en Europe, où l’on s’attendrait à la plupart des manifestations de la société civile, une militarisation totale de la population est nécessaire. Cela est en cours de préparation.Dans son essai « The Big Plantation« , John Steppling rapporte, à partir d’un article de NYT, que :« Depuis 2006, un minimum de 93.763 mitrailleuses, 180.718 cartouches de chargeur, des centaines de silencieux et un nombre inconnu de lance-grenades ont été fournis aux services de police d’État et locaux aux États-Unis. Cela s’ajoute à au moins 533 avions et hélicoptères, et 432 MRAP – véhicules blindés de 9 pieds de haut, de 30 tonnes, protégés contre les embuscades et dotés de tourelles à canon et de plus de 44.900 pièces d’équipement de vision nocturne, régulièrement utilisés lors de raids nocturnes en Afghanistan et en Irak ».Il ajoute que cette militarisation s’inscrit dans une plus vaste tendance. Depuis la fin des années 1990, environ 89 % des services de police étasuniens desservant des populations de 50.000 personnes ou plus disposaient d’une PPU (unité paramilitaire de police), soit près du double de ce qui existait au milieu des années 1980. Il appelle ces polices militarisées la nouvelle Gestapo.Même avant la pandémie COVID-19, environ 15 à 20 % de la population se trouvait sur ou sous le seuil de pauvreté aux États-Unis. L’anéantissement économique post-covidien va au moins doubler ce pourcentage – et augmenter proportionnellement le risque de révoltes civiles et d’affrontements avec les autorités – ce qui renforce encore le raisonnement en faveur d’une force de police militarisée.Le Crypto RMB chinoisBien entendu, aucun de ces scénarios ne sera présenté au public par le FEM en janvier 2021. Il s’agit de décisions prises à huis clos par les acteurs clés de « la Bête ». Cependant, ce plan grandiose de la « Grande Réinitialisation » (« Great Reset ») ne va pas nécessairement se réaliser. La moitié au moins de la population mondiale et certains des pays les plus puissants, économiquement et militairement – comme la Chine et la Russie – y sont opposés. « Reset » peut-être oui, mais pas dans ces termes occidentaux. En fait, une réinitialisation de ce type est déjà en cours, la Chine étant sur le point de lancer une nouvelle monnaie cryptographique basée sur une chaîne de blocs, le RMB cryptographique, ou yuan. Il ne s’agit pas seulement d’une monnaie forte basée sur une économie solide, elle est également soutenue par l’or.Alors que le président Trump continue de fustiger la Chine pour ses pratiques commerciales déloyales, pour sa mauvaise gestion de la pandémie de grippe (COVID-19), pour avoir volé des droits de propriété – une campagne sans fin contre la Chine -, pour avoir affirmé que la Chine dépend des États-Unis et que ces derniers vont couper les liens commerciaux avec la Chine – ou les couper complètement – la Chine appelle cela du bluff. La Chine se réoriente discrètement vers les pays de l’ANASE plus le Japon (oui, le Japon !) et la Corée du Sud, où le commerce représente déjà aujourd’hui environ 15 % de l’ensemble des échanges commerciaux de la Chine et devrait doubler au cours des cinq prochaines années.Malgré le verrouillage et la perturbation des échanges commerciaux, les exportations globales de la Chine se sont rétablies avec une augmentation de 3,2 % en avril (par rapport à avril 2019). Cette performance globale des exportations chinoises s’est néanmoins accompagnée d’une baisse spectaculaire des échanges commerciaux entre les États-Unis et la Chine. Les exportations chinoises vers les États-Unis ont diminué de 7,9 % en avril (par rapport à avril 2019).Il est clair que la grande majorité des industries étasuniennes ne pourraient pas survivre sans les chaînes d’approvisionnement chinoises. La dépendance occidentale à l’égard des fournitures médicales chinoises est particulièrement importante. Sans parler de la dépendance de la Chine à l’égard des consommateurs étasuniens. En 2019, la consommation totale des États-Unis, soit environ 70 % du PIB, s’élevait à 13,3 billions (mille milliards) de dollars, dont une bonne partie est directement importée de Chine ou dépend des ingrédients provenant de Chine.Les maîtres du FEM sont confrontés à un véritable dilemme. Leur plan dépend beaucoup de la suprématie du dollar qui continuerait à permettre l’application de sanctions et la confiscation des actifs des pays qui s’opposent à la domination des États-Unis ; une hégémonie du dollar qui permettrait d’imposer les composantes du programme « The Great Reset » (la Grande réinitialisation), comme décrit ci-dessus.À l’heure actuelle, le dollar est une monnaie fiduciaire, une dette créée de toutes pièces. Il ne bénéficie d’aucun soutien. Par conséquent, sa valeur en tant que monnaie de réserve se dégrade de plus en plus, en particulier vis-à-vis du nouveau crypto-yuan de Chine. Afin de concurrencer le yuan chinois, le gouvernement étasunien devrait s’éloigner de son système monétaire Ponzi, en se séparant du Federal Reserve Act de 1913 et en imprimant sa propre monnaie de l’économie étasunienne et éventuellement de l’or (crypto) – et non pas de la monnaie fiduciaire de la FED, comme c’est le cas aujourd’hui. Cela impliquerait de couper les liens plus que centenaires avec la FED, propriété du clan Rothschild et Cie, et de créer une véritable banque centrale appartenant aux citoyens. Ce n’est pas impossible, mais grandement improbable. Ici, deux « bêtes » pourraient s’affronter, car une puissance mondiale est en jeu.Pendant ce temps, la Chine, avec sa philosophie de création sans fin, continuerait d’avancer de façon imparable avec son gigantesque plan de développement socio-économique du 21e siècle, l’Initiative ceinture et route (ICR, la Nouvelle route de la soie) reliant la Chine au reste du monde avec des infrastructures de transport terrestre et maritime, avec des projets de recherche et industriels communs, des échanges culturels – et surtout, un commerce multinational (multinational trade) avec des caractéristiques « gagnant-gagnant », l’égalité pour tous les partenaires – vers un monde multipolaire, vers un monde avec un avenir commun pour l’humanité.Aujourd’hui déjà, plus de 120 pays sont associés à l’ICR – et le projet en chantier est libre pour que d’autres pays s’y joignent – et pour défier, démasquer et « désactiver » la Grande réinitialisation (Great Reset) de l’Occident.Par Peter Koenig 
Peter Koenig
 est économiste et analyste géopolitique. Article original en anglais :The Global Reset – Unplugged. “The Deep State”Mondialisation.ca, 19 juin 2020————————————— NOTES de H. Genséric[1] En 2019, les 2153 milliardaires du monde étaient plus riches que 4,6 milliards de personnes, a annoncé lundi un nouveau rapport de l’organisation caritative britannique Oxfam.Le rapport, intitulé “Time to Care”, a noté que :-   Les inégalités économiques sont incontrôlables. Les 1% les plus riches du monde ont plus de deux fois plus de richesses que les 6,9 milliards de personnes [restantes].-   le nombre de milliardaires a doublé pour atteindre 2.153.-   L’année dernière, la richesse des 22 hommes les plus riches du monde était supérieure à celle de toutes les femmes africaines, a-t-il souligné.-   Près de la moitié de la population mondiale vit avec moins de 5,50 dollars par jour.-   Au sommet de l’économie mondiale, une petite élite est d’une richesse inimaginable. Leur richesse croît de façon exponentielle au fil du temps, avec peu d’efforts et indépendamment du fait qu’ils ajoutent de la valeur à la société.-   les super-riches évitent de payer jusqu’à 30% de leurs impôts.-   Les hommes possèdent 50% de richesse en plus que les femmes.

Top 7 des hommes les plus riches du monde
en 2020 selon Forbes

1. Jeff Bezos (113 milliards de dollars)Âge : 56 ansPays : États-UnisSource de richesse : Amazone2. Bill Gates (98 milliards de dollars)Âge : 64 ansPays : États-UnisSource de richesse : Microsoft3. Bernard Arnault et sa famille (76 milliards de dollars)Âge : 71 ansPays : FranceSource de richesse : LVMH4. Warren Buffet (67,5 milliards de dollars)Âge : 89 ansPays : Etats-UnisSource de richesse : Berkshire Hathaway5. Larry Ellison (59 milliards de dollars)Âge : 75 ansPays : États-UnisSource de richesse : Logiciels6. Amancio Ortega (55,1 milliards de dollars)Âge : 84 ansPays : EspagneSource de richesse : Zara7. Mark Zuckerberg (54,7 milliards de dollars)Âge : 34 ansPays : Etats-UnisSource de richesse : Facebook-   VOIR AUSSI : Un bref aperçu de la richesse juive[2] Covid-Aranaque. Théorème de Thomas et manipulation des masses (II)[3] Bill Gates crypto-juif, faux-chrétien–   Bill Gates-Jeffrey Epstein : la connexion qui révèle le Nouvel Ordre mondial–   D’où vient Bill Gates ?–   Les crimes liés aux vaccins de Bill Gates–   Le coronavirus et la Fondation Gates–   L’arnaque Coronavirus: Vacciner, dépeupler et asservir l’humanité–   Covid-Arnaque. Un simple éternuement peut vous envoyer au goulag[4] Démonstration. Il y a une corrélation directe entre les réseaux 5G et les épidémies de «coronavirus»–   La téléphonie mobile 5G cause de grands dommages aux arbresHannibal GENSÉRICEnvoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

Comment les Rothschild contrôlent le Monde

Le Syndicat du Crime des Rothschild contrôle le monde par la Dette !

Les Rothschild sont les propriétaires de tout le système financier !
Les Rothschild descendent de Mayer Amschel Bauer qui a changé son nom en Rothschild, dérivé des Red Shields – Rotes Schild – de sa maison à Francfort-sur-le-Main – Allemagne. 
Il a établi son activité bancaire internationale en déployant ses cinq fils, qui se sont installés à Londres, Paris, Francfort, Vienne et Naples. 
La famille a été trompeusement élevée au rang de noblesse dans le Saint Empire romain et au Royaume-Uni.
Dans les coulisses, la dynastie Rothschild est incontestablement la lignée la plus puissante sur Terre et sa richesse estimée dépasse les 500.000 Milliards de dollars. 
Ils sont propriétaires de l’ensemble du système financier. 
Cet époustouflant périmètre de contrôle fonctionne comme suit : les Rothschild sont assis au sommet de leur organisation pyramidale, dirigeant littéralement l’ensemble du monde financier avec environ huit mille membres sélectionnés. 
Bien qu’il soit difficile d’enquêter et de vérifier complètement, Rothschild peut partager son pouvoir ultime avec la Maison des Saoud et la famille Soros, et à des niveaux inférieurs avec d’autres familles bancaires, comme nous le verrons plus loin.
Les Rothschild ont mis en place les institutions financières du monde entier en s’assurant qu’elles reçoivent littéralement 90% des intérêts payés par la population en général. 
Ces criminels sont lucifériens alors qu’en surface, pour faciliter la consommation publique, ils ont surnommé leur religion le sionisme. 
En vérité, ils adorent Lucifer, ce qui inclut les abus rituels sataniques, y compris la pédophilie et le sacrifice des enfants.

Le siège des Rothschild se trouve dans la Babylon-BIS-Tower à Bâle !


Au deuxième échelon de la structure de pouvoir, se trouve la BRI, la Banque des règlements internationaux créée en 1931 aux Pays-Bas, dont Rothschild est propriétaire à 100 %. Basée à Bâle-Suisse, elle est reconnue par tous les comtés comme étant la première banque de toutes les institutions financières du monde. 
Chaque banque centrale est membre de la BRI. 
Ils ont un accord d’organisation civile pour une immunité totale, et jouissent de l’immunité contre toutes les lois et règles du monde, de sorte que personne ne peut les attaquer. 
Bâle, où se trouve la tour de style babylonien BIS-Tower, fut l’endroit où les nazis, pendant la seconde guerre mondiale, se sont rencontrés pour échanger l’or juif volé. 
La BRI donne des instructions à toutes les autres institutions financières du monde entier.

Au troisième échelon, juste en dessous de la BRI, se trouvent le FMI – Fonds monétaire international – et la Banque mondiale, propriété de Rothschild. 
L’IRS et d’autres organismes de perception d’impôts similaires dans d’autres pays, sont structurés comme une société privée étrangère du FMI et forment “l’armée” privée de la Réserve fédérale – la Fed – et de toutes les autres banques centrales. 
L’objectif principal est de s’assurer que les gens paient leurs impôts et restent toujours des esclaves utiles. 
Leur seule dévotion est d’asservir des pays entiers et leurs populations à travers leur système d’argent de la dette criminelle.

 

La dette est leur mécanisme de contrôle !

En renflouant les pays après les avoir délibérément manipulés pour les endetter et en prétendant ensuite les aider en calculant leur niveau d’endettement maximal, ils s’assurent que la dette ne pourra jamais être remboursée, pour les maintenir dans l’esclavage.
Cela renforce leur emprise et leur contrôle sur ces pays, car ils les remboursent par le travail forcé, tout en pillant en plus toutes leurs ressources. 
Ils font chanter les chefs de ces nations par le biais de diverses opérations telles que le trafic sexuel d’enfants, le prélèvement d’organes et la pédophilie, en veillant à ce que tous les pays soient pleinement intégrés en tant qu’esclaves sans espoir dans leur système financier, dont il est impossible d’échapper.
Il y a deux mégabanques qui offrent des prêts à tous les pays de la planète, la Banque mondiale et le FMI. 
La première est détenue conjointement par les plus grandes familles bancaires du monde, les Rothschild en étant le principal actionnaire, tandis que la seconde est détenue à titre privé par les seuls Rothschild. 
Ces deux mégabanques offrent des prêts aux “pays en développement” et utilisent leurs intérêts presque impossibles à rembourser pour mettre la main sur la vraie richesse, à savoir la terre, les ressources minérales et les métaux précieux.

Le quatrième échelon, expliqué ci-dessous, est presque toutes les banques centrales du monde qui sont également détenues par la famille Rothschild. 

 

Leur pouvoir va bien au-delà de l’Empire Bancaire !

Le cinquième échelon regroupe les banques ordinaires et les marchés boursiers, qui forment la branche exécutive du système de la dette avec leur manipulation des taux d’intérêt.
La véritable puissance des Rothschild va bien au-delà de l’Empire Bancaire, ils ont aussi été à l’origine de toutes les guerres depuis la guerre de Waterloo de Napoléon. 
C’est alors que Nathan Rothschild, pendant la bataille de Waterloo en 1815, manipula le marché boursier pour acheter et payer l’Angleterre. 
Il a également découvert à quel point il est rentable de financer les deux camps dans une guerre qu’ils mènent depuis.
Nathan se retrouva avec une fortune de 6 500 fois supérieure à celle qu’il possédait après son krach boursier de 1815. 
Essentiellement, il a volé la Grande-Bretagne aveugle, et il est devenu, à toutes fins utiles, le propriétaire de la plus grande partie de l’Angleterre. 
À partir de ce moment, sa famille, plus riche qu’elle n’aurait pu l’imaginer, est devenue un acteur influent au sein des gouvernements, et ils ont orienté les décisions politiques vers l’avenir en soudoyant et en payant les politiciens à partir de ce moment-là. 
Il convient également de noter que ce projet de Rothschild était historiquement important pour une autre raison : il montrait comment “fabriquer” une catastrophe pouvait conduire à des gains financiers massifs.

 

La guerre est leur activité la plus rentable ! 

Et c’est aussi la raison pour laquelle le monde se trouve toujours dans l’entrelacement de guerres sans fin, parce qu’il est très, très profitable pour les Rothschild et leurs lignées de banquiers parasites. 
Et tant que l’argent de leur dette sera utilisé, le monde ne connaîtra jamais la paix.
Les Rothschild et leur cartel bancaire ont financé les deux côtés de pratiquement toutes les guerres depuis cette date en 1815 – des guerres initiées par leurs agents rémunérés par le gouvernement de l’ombre avec les agences militaires et de renseignement, ont toutes été manipulées pour exister. 
Cela a coûté la vie d’au moins des centaines de millions de personnes – 75 millions rien qu’au cours de la Première et de la Deuxième Guerre mondiale, ce qui a permis à la cabale de contrôler les gouvernements et la population en remboursant la dette des prêts accordés. 
Lorsque les guerres finissent par dévaster les pays, le cartel bancaire cabale prête plus d’argent pour les reconstruire – le paiement des intérêts pour ces prêts étendus, assure qu’ils resteront esclaves de la cabale. 
Comme la cabale possède aussi les compagnies de défense, elles vendent aussi toutes les armes, accumulant d’énormes profits, ce qui exige encore plus de prêts aux gouvernements. 
Si l’État Profond ne voulait pas de guerres, il n’y en aurait pas.
Des pays et des individus ont été transformés en entreprises !
Au-delà de ces atrocités, il peut être choquant pour beaucoup de découvrir que chaque pays et chaque individu a été transformé en une société dirigée de l’étranger. 
La construction est trop compliquée pour être expliquée en quelques mots, mais il est important de noter que les droits d’exploitation de ces sociétés créées de façon trompeuse sont contrôlés par la Couronne britannique et le Vatican au sein de cette organisation. 
Sur une note plus pratique : tous les présidents américains, à l’exception de Donald Trump, étaient des PDG nommés par la Cabale et leur travail est de faire de l’argent pour la Couronne britannique et le Vatican, qui prennent leur part des profits chaque année.

Le monde est gouverné par trois États souverains indépendants !

La Couronne britannique gouverne secrètement le monde à partir des 677 acres – 2,7 km2, État souverain indépendant, connu sous le nom de The City of London. 
Cette autre Couronne est composée d’un comité de 12 banques, dirigé par la Banque d’Angleterre et contrôlé par les Rothschild !
En 1815, après avoir acheté et payé l’Angleterre, Nathan Mayer Rothschild fit la déclaration suivante :
“Peu m’importe quelle marionnette est placée sur le trône d’Angleterre pour régner sur l’Empire sur lequel le soleil ne se couche jamais. 
L’homme qui contrôle la masse monétaire britannique contrôle l’Empire britannique, et je contrôle la masse monétaire britannique.”
La Maison Rothschild est vraiment au sommet de la pyramide du pouvoir. 
Ils sont à l’origine de la pression pour forcer les peuples du monde, un Nouvel Ordre Mondial, poussant ainsi activement vers une domination complète et totale du monde entier. 
Ils sont derrière l’Union européenne, l’euro et la BCE. 
Ils sont également à l’origine de l’idée d’une Union nord-américaine et de la monnaie “Amero” qui deviendra la nouvelle monnaie de l’ensemble du continent américain. 
Ils contrôlent tous les services secrets du monde, y compris la CIA, le MI-5, le MI-6 et le Mossad, tandis que leur armée privée est l’OTAN et leur gouvernement privé est l’ONU. 



Il faut d’abord s’endetter avant de pouvoir créer de l’argent de la dette !
Tout l’argent du monde est basé sur la dette ; la première dette doit être créée pour faire de l’argent de la dette. 
C’est en fait une contradiction dans le terminus, car l’argent est payé pour régler la dette, ce qui fait de l’argent réel le contraire de la dette. 
En vérité, la dette ne peut être utilisée comme de l’argent, sauf dans le monde contrôlé par les Rothschild.
Veuillez relire ce paragraphe jusqu’à ce que vous compreniez vraiment comment nous, les gens, sommes trompés et dépouillés de notre argent durement gagné, de l’argent qui est créé à partir de notre précieuse énergie, qui coule dans leurs poches, parce que les Rothschild ont assimilé notre argent énergétique à leur dette sans valeur !
Allez à la banque, signez un contrat de prêt, la dette numérique est créée de votre côté, de nulle part. 
C’est ainsi qu’ils créent tout l’argent du monde qui est toujours basé sur la dette, et ainsi l’économie fonctionne sur la dette.
Les taux d’intérêt facturés pour le prêt/emprunt, disons 5 %, ne sont toutefois pas créés à partir de votre dette/contrat, qui doit provenir d’un autre contrat de prêt/emprunt pour lequel aucun intérêt n’a été créé de la même façon. 
Cela revient essentiellement à voler Pierre pour payer Paul. 
Cela crée délibérément une pénurie de la masse monétaire de la dette. 


 


 
Les revenus d’intérêts vont du bas de la pyramide jusqu’au haut de la pyramide ; les Rothschild avec leurs quelques riches sélectionnés. 
Ces paiements d’intérêts volent d’autres contrats, ce qui assure la continuité dans l’éternité des pénuries financières. 
Pour régler ce problème, ils continuent d’empiler des contrats d’emprunt en plus d’autres contrats d’emprunt pour couvrir la dette sur les trous d’emprunt qu’ils ont eux-mêmes créés. 
À l’échelle mondiale, cela absorbe la valeur réelle de l’argent et des ressources des gens. 
C’est ce qui fait que la dette nationale mondiale continue d’augmenter. 
Pendant ce temps, le revenu des taux d’intérêt ajoute du capital au sommet le plus élevé de la pyramide. 
En plus de l’escroquerie sur les taux d’intérêt, il en résulte de l’inflation, ce qui est encore un autre vol pour nous, les gens. Et l’argent continue de monter en ligne droite en continu ; encore une fois, jusqu’au sommet de la pyramide de l’arnaque à l’argent. En fait, les frais d’intérêt sont à l’origine de la plupart de nos problèmes financiers.

Le 6ème échelon de la hiérarchie-pyramide est formé par les multinationales. 
Ces sociétés sont responsables de l’entretien de leurs actifs ou de leurs activités. 
Mais en fait, dans de nombreux cas, ils exploitent les ressources et les employés. 
Les Rothschild possèdent, directement ou indirectement, presque toutes ces multinationales, telles que Coca Cola, Monsanto, Shell, Nestlé, DuPont, P&G, Unilever, Philips, etc.

Le 7ème échelon de la structure pyramidale est formé par les gouvernements. 
Les gouvernements jouent le jeu en payant les taxes d’utilisation, 13 % de l’argent des contribuables, retourne directement au système bancaire privé. 
Ce qui est de la corruption à son meilleur.

Enfin, au 8e échelon, au bas de la pyramide, nous sommes le peuple qui nourrissons constamment les Rothschild – les élites au sommet. 
Nous sommes considérés comme des mangeurs du bas ou des mangeurs inutiles et nous faisons notre part en payant 90 % du taux d’intérêt qui est ensuite réparti sur les 10 % supérieurs ou sur les 10 % supérieurs de la pyramide. 
C’est ainsi que les Rothschild ont construit leur richesse de plus de 500.000 Milliards de dollars, résultat de la toile qu’ils ont tissée autour de nous.
Leur plan est de s’emparer complètement de la planète et à cet égard, les Rothschild ont eu un succès incroyable, en cachant leurs manipulations derrière leurs marionnettes. 
Ils contrôlent les humains comme des marionnettes sur des cordes et ils sont devenus les riches dirigeants et les seigneurs sombres de la planète Terre.

 
Les Rothschild infiltrèrent la royauté et l’aristocratie par l’asservissement !

Les lignées sumériennes – babyloniennes – khazares, comme celle des Rothschild, ont utilisé les mariages officiels et les concubines pour infiltrer les familles royales et aristocratiques. 
La science de l’ADN a déchiré les rideaux du temps et a révélé le Serpent chez ces gens. 
Ceux qu’on appelle aujourd’hui “Juifs” sont les disciples mêmes de l’entité maléfique que la Bible décrit comme “ce vieux serpent, le diable”. 
– Dès les premiers siècles du premier millénaire, les Khazars d’Europe de l’Est étaient connus comme le diabolique “peuple serpent”, et maintenant, la nation d’Israël a admis que son peuple est en effet, les Khazars.
Beaucoup de politiciens, de satanistes et d’autres dans tout le système sont contrôlés par l’esprit pour assurer un contrôle total des événements. 
De l’extérieur, du côté du public, ils sont tout à fait normaux, mais lorsqu’on les change, ce sont des gens très différents. 
L’initiateur de ce processus de contrôle de l’esprit est “l’Ange de la mort” nazi, Josef Mengele, qui a été aidé à s’échapper aux États-Unis par les réseaux de sang Archon qui contrôlent les services secrets américains et l’Église romaine. 
Ils voulaient que le “médecin du camp” d’Auschwitz poursuive ses recherches répugnantes sur la génétique et le contrôle de l’esprit qu’il avait menées sur des enfants juifs dans les camps de concentration. 
Les frontières nationales n’ont pas d’importance pour l’Archon Crime de la Cabale – elles forment une “famille mondiale”.
 



Rothschild, l’un des principaux agents de la lignée Khazare – Archon, a découvert le principe de base du pouvoir, de l’influence et du contrôle sur les gens appliqué à l’économie. 
Ces comptes de prêts en devises ou en dépôts avaient la façade de pouvoir requise qui pouvait être utilisée pour inciter les gens à renoncer à leur richesse réelle en échange d’une promesse d’une plus grande richesse – par opposition à une rémunération réelle. 
Les gens offriraient une véritable garantie en échange d’un prêt de billets à ordre. – Sur le principe “quand tu prends l’apparence du pouvoir, les gens te le donnent bientôt.”
L’argent – qu’il s’agisse d’un bout de papier tangible ou d’un chiffre sur un écran – est intrinsèquement sans valeur, mais il alimente le monde moderne. 
Le contrôle ultime de la monnaie appartient au cartel privé des banques centrales, au Système fédéral de réserve, à la BCE, à la BoJ, à la BoE, à la BoE, etc. 
Pour cette raison, c’est préjudiciable pour les citoyens et il est extrêmement important de comprendre comment fonctionne cette organisation sombre – privée – et comment son but ultime est de nous asservir à jamais dans un gouffre descendant de dettes dont nous ne pourrons jamais sortir à quatre pattes. 
Afin de mieux comprendre l’importance de GOLD, son histoire, son importance pour la cabale du crime, son fonctionnement et la fraude massive qui nous a été imposée, il est important de comprendre le rôle dominant de Gold.

Phillip Eugene de Rothschild, l’un des millions de descendants non officiels de la famille, a eu une correspondance détaillée avec David Icke dans laquelle il explique la hiérarchie de la Cabale du Crime :
Au premier plan se trouvent les familles royales d’Europe… Le prince Philippe… est le principal descendant biologique des ‘Reptiliens’ comme les appelle David Icke. Immédiatement en dessous de lui se trouvent les hommes de ma lignée familiale (Rothschilds) comme la cour des ministres en charge de la logistique et des opérations. 
Les monarques actuels des Pays-Bas, de l’Espagne, du Danemark et d’autres vieilles nobles autrichiennes (Habsbourg) sont les suivants dans la lignée de cette conspiration du pouvoir occulte.
Combien d’enfants et d’êtres humains doivent encore souffrir avant que l’humanité ne grandisse et n’affronte la réalité et le mal absolu de la force qui les contrôle et de leur réalité ?
La famille royale britannique, comme toutes les lignées royales d’Europe, est instituée sur le satanisme, la pédophilie et la manipulation de la connaissance occulte pour des pratiques profondément malveillantes, qui se termine avec l’expression des “costumes noirs” des lignées de sang dans la politique, la banque, les entreprises et les médias. 
Ils font tous partie ou sont impliqués dans ce gigantesque réseau de pédophilie, de satanisme, de trafic de drogue et de meurtre. 
Le monde malade et dépravé des lignées des Archons, communément appelées Élites. 


 


Tout ce gâchis dans lequel nous nous trouvons est le résultat du pouvoir, de la cupidité et de la criminalité aux plus hauts niveaux de l’Église et des gouvernements du monde. 
Le Vatican, la CIA et cette construction criminelle ont non seulement pris le contrôle de notre système monétaire depuis sa création, mais ils croient qu’ils ont obtenu leur pouvoir par le biais de cultes et de rites sataniques, au cours desquels ils violent, torturent et assassinent des enfants, d’où le terme “Money Magic”, la création de monnaie à partir de rien. 
Selon leur système de croyances, ils se voient accorder le pouvoir de créer l’argent frauduleux par leurs maîtres malfaisants en échange de leur esclavage de l’humanité et de leur aide à créer l’enfer sur terre.
Nous devons trouver comment rejeter le système qu’ils ont tissé autour de nous, pour retrouver notre liberté. 
De plus en plus de gens se rendent compte que 99% de la population de la Terre est contrôlée par une élite de 1% – mais saviez-vous qu’une famille, les Rothschild, règne sur tout, même sur les 1% des élites les plus importantes ? 
Il y a d’autres choses à suivre : Veuillez partager cette information avec toutes les personnes que vous connaissez. 
Si suffisamment de gens sont réveillés, nous gagnerons cette bataille, nos enfants et petits-enfants seront reconnaissants de votre aide.
A suivre….

Construction du Syndicat du Crime des Rothschild (2)

La Domination du Monde par les Criminels Rothschild a été une Opération Planifiée de longue date ! 

Construction du Syndicat du Crime des Rothschild (2)

L’élite dirigeante ! 

Les racines des problèmes d’aujourd’hui montrent clairement que l’histoire n’a pas été une série d’événements aléatoires, mais plutôt une “conception” soigneusement planifiée et exécutée de la terre, de la richesse et des ressources par un petit nombre d’individus riches et privilégiés déterminés à dominer le monde. 
Cela a été fait à une telle échelle qu’il semble presque incompréhensible, mais comme le dit le vieil adage : “Les secrets les mieux gardés sont ceux qui sont cachés à la vue de tous”.
Commençons par revenir au début du XVIIe siècle, à la formation d’une entreprise qui allait devenir l’élite dirigeante et, finalement, les ingénieurs de l’histoire.
En l’an 1600, la reine Elizabeth I a présenté une charte à la Compagnie des Indes orientales. 
L’histoire raconte que leur but était d’établir des relations commerciales avec le monde oriental, à savoir l’Inde et la Chine. 
Officiellement, son activité était le commerce du thé. 
Bien que cela soit certainement vrai, il y a un côté beaucoup plus sombre de l’histoire. 
Le véritable objectif de cette entreprise était double : Étudier les systèmes bancaires et financiers du monde oriental, en particulier de l’Inde en vue d’une éventuelle manipulation, et d’introduire l’opium en Extrême-Orient. 
C’est grâce à ces deux dernières que la Compagnie des Indes orientales a pu amasser d’énormes quantités de richesses qui étaient stockées dans les caisses royales.

Le financement illimité est l’essence même de la Domination !

Grâce au financement fourni par le riche Nathan Rothschild et quelques autres, la Compagnie britannique des Indes orientales s’est finalement transformée en “Comité des 300” : Un groupe de 300 élitistes mondiaux qui ont adopté une politique secrète de domination sur le monde occidental. 
La monarchie britannique, qui se trouvait à l’échelon supérieur de cette nouvelle structure de pouvoir, avait elle-même accumulé de grandes richesses dans le cadre du commerce de l’opium. 
L’idée derrière leur plan de domination était assez simple : Quiconque pourrait contrôler les richesses du monde pourrait en fin de compte exercer un pouvoir et une influence considérables sur la planète.
L’organe dirigeant de la Compagnie des Indes orientales était connu sous le nom de Conseil des 300, qui s’est appelé jusqu’à ce jour le Comité des 300.
Vers 1865, avant et après la guerre de Sécession, le Comité de 300 membres, dont les Jésuites, les francs-maçons et les 13 familles de la lignée Archonte qui contrôlaient déjà l’Europe, a ouvertement tenté d’exercer une influence sur les États-Unis d’Amérique et d’en reprendre le contrôle. 
La monarchie britannique déjà sous l’influence des Rothschild y parvint à peu près de la même manière qu’elle l’avait fait auparavant dans toute l’Angleterre ; par le contrôle des terres, des ressources et des finances. 
En s’associant à quelques personnes plus riches comme J.P. Morgan, John D. Rockefeller, Andrew Mellon, Paul Warburg et E.H. Harriman – dont beaucoup étaient devenus très riches grâce à leurs efforts pour agir comme entrepreneurs de l’armement dans le cadre de l’effort de guerre, le même plan fut adopté de nouveau : Accumulation de richesses massives par la guerre et, par la suite, aux dépens du travail forcé, mais cette fois aux États-Unis. 
Morgan et Warburg étaient les agents américains de la famille Rothschild en Angleterre.
Il est bien documenté que des gens comme les Rothschild et les monarques de Grande-Bretagne considéraient le grand public comme des esclaves insignifiants, souvent appelés les “masses”, les “roturiers” ou les “mangeurs inutiles”. 
À partir de ce moment, un très petit nombre de personnes ont commencé à contrôler une grande partie des ressources, des terres et des finances de l’Europe et plus tard des États-Unis. 
Le peuple jouait le rôle des pions sur un grand échiquier, servant les besoins de l’élite tout en ignorant béatement ce qui se passait derrière le rideau.
Le programme du Comité des 300 est pour un gouvernement d’un seul monde contrôlé par leur propre religion/église et leur propre système monétaire. 
Pour atteindre leurs objectifs de dépeuplement des “mangeurs inutiles” dans le monde entier, ils ont recours à des pistes chimiques, au HAARP, aux OGM, au trans humanisme, aux vaccins et autres. 
Leur intention est la destruction totale et le démantèlement de nos structures socio-économiques actuelles qui seront remplacées par leurs propres programmes et la destruction de l’humanité, telle que nous la connaissons.

 

La Réalité Manipulée !

Tout ce qui est vu est manipulé, les gens vivent dans une illusion tous les jours dans le monde entier. 
La finance mondiale, y compris les banques, les marchés boursiers, ou n’importe quoi d’autre, n’est qu’un tour de passe-passe de confiance. 
Lorsque les gens ont confiance qu’ils achètent et investissent et que l’économie prend de l’expansion, lorsqu’ils perdent confiance, ils n’achètent et n’investissent pas et l’économie se contracte. 
Tout ce dont il a besoin, c’est d’une sombre prévision d’un porte-parole financier contrôlé par la cabale, ou d’une rumeur circulant sur les problèmes économiques, et le château de cartes peut tomber du jour au lendemain. 
La cabale est experte en la matière.
Avec leur cartel bancaire, ils ont également financé toutes les parties dans pratiquement toutes les guerres depuis 1800 environ – des guerres que leurs agents au gouvernement, les militaires et les agences de renseignement ont manipulées pour créer. 
Leur plan pour s’emparer complètement de la planète est couronné de succès en cachant leur manipulation derrière d’autres copains ; par des pots-de-vin, ils contrôlent les humains comme des marionnettes sur des cordes et sont ainsi devenus les riches souverains et seigneurs sombres à travers les âges.
Toutes ces interférences se sont produites au cours des deux derniers siècles. 
Tant que les choses vont bien pendant une longue période de temps – les empires grandissent et grandissent – et puis elles ne vont pas si bien, et finalement tout s’effondre. 
La société, l’économie et la plupart des pays sont probablement proches du sommet de la courbe à l’heure actuelle. 

 

Les Illuminati sont les dirigeants cachés !

Les financiers, qui remontent aux banquiers de l’époque des Templiers qui ont financé les premiers rois en Europe, sont ceux qui ont créé les Illuminati. 
Weishaupt était leur “représentant” qui obéissait à leurs ordres. 
– On disait qu’Adam Weishaupt est le fondateur des Illuminati en Allemagne, en 1776, mais en réalité, il fut choisi comme figure de proue et on lui dit quoi écrire.
Les Illuminati d’aujourd’hui sont connus comme un culte sadique satanique, dirigé par les gens les plus riches et les plus puissants du monde. 
L’Ordre est rempli d’homosexuels et de pédophiles tandis que les Illuminati travaillent main dans la main avec la CIA, le Mossad et la Franc-maçonnerie pour contrôler le monde, par le trafic de drogues, d’armes, de pornographie et la prostitution. 
Ils ont même été accusés d’être à l’origine d’assassinats politiques, comme John F. Kennedy en 1963, et de terrorisme, y compris les faux drapeaux du 11 septembre 2001.
La plupart des gens ne veulent pas croire que les Illuminati considèrent qu’il est de leur responsabilité de diriger la planète Terre. 
Néanmoins, ces quelques personnes sont si puissantes et contrôlent tant de richesses et de biens qu’elles pourraient être considérées comme un État-nation à part entière. 
Ils contrôlent tous les partis politiques majeurs et mineurs. 
Ils contrôlent le processus des élections, les formations gouvernementales, la circulation de l’information, les soins de santé et la création d’argent. 
Ils ont infiltré toutes les organisations, même l’église. 
Il ne reste plus rien qui n’ait été touché par les Illuminati. 
Tous les conseils nationaux Illuminati relèvent d’un Conseil Mondial Suprême, qui agit en tant que précurseur qui gouvernera quand le Nouvel Ordre Mondial verra le jour.

 



Les meilleurs francs-maçons 33e degré sont aussi les meilleurs Illuminati. 
Les familles Rothschild aux États-Unis, en Angleterre et en France ont des sièges au Conseil mondial suprême. 
Ils se croient descendants de lignées royales et porteurs d’un patrimoine occulte ininterrompu.
Un dénonciateur qui est un membre générationnel d’une famille de la lignée sanguine dirigeante, sous son pseudonyme “Hidden Hand”, proclame : “Notre lignée peut être retracée au-delà de l’antiquité. 
Depuis les tout premiers temps de l’histoire, et au-delà, notre famille a dirigé la pièce d’une manière ou d’une autre, d’une manière ou d’une autre, depuis avant l’avènement et la chute de l’Atlantide. 
Nous sommes nés pour diriger. 
Cela fait partie de la conception du paradigme actuel. Il y a 13 lignées de sang de base ou de base originales.
Selon Hidden Hand, tous les jeunes nés dans des familles Illuminati reçoivent une éducation soignée dans les domaines militaire, gouvernemental, spirituel, universitaire, scientifique et de leadership. 
“Nous occupons des postes clés dans tous ces principaux domaines d’importance, a-t-il dit. 
“Avec l’ajout d’une machine complice et la propriété de votre établissement financier, toutes les bases sont couvertes.” 
Soyez assuré que ce n’est pas un canular ou de la désinformation. 
Selon l’écrivain et enquêteur Salla : “À mon avis, il s’agit d’une véritable révélation de la part d’un initié appartenant à une organisation appelée La Famille, qui s’est secrètement impliquée dans la domination de la Terre et d’autres planètes à travers des élites bien placées dans des institutions sociales et politiques clés.” 

 

Le système mafieux de Rothschild est géré par Contrôle Mental ! 

Beaucoup de politiciens, de satanistes et d’autres dans tout le système sont contrôlés par l’esprit pour assurer un contrôle total des événements. 
Comme le Pape qui ne parle pas au nom des croyants, il est la figure de proue du Nouvel Ordre Mondial de la Mafia Khazare des Rothschild. 
Pour l’extérieur – le côté que le public voit – ils sont tout à fait normaux, mais lorsqu’ils sont échangés, ce sont des gens très différents. 
L’initiateur de ce processus de contrôle de l’esprit est “l’Ange de la mort” nazi Josef Mengele, qui, après la Seconde Guerre mondiale, a été aidé à s’échapper aux États-Unis et en Amérique du Sud grâce aux réseaux de sang Archonte qui contrôlent le renseignement américain et l’Église romaine. 
Ils voulaient que le médecin du “camp” d’Auschwitz poursuive ses recherches génétiques et de contrôle de l’esprit écœurantes qu’il avait menées sur des enfants juifs dans le camp de concentration. 
Les frontières nationales n’ont pas d’importance pour les Archontes su Syndicat du Crime de la Cabale – ils forment une “famille mondiale”. 

 

L’État d’Israël !

De plus, après la seconde guerre mondiale, une nouvelle situation politique a été créée au Moyen-Orient. 
L’ONU a décidé en 1947 de procéder à la division du pays palestinien en un État juif et un État arabe, alors que les Palestiniens exerçaient auparavant le contrôle sur l’ensemble du pays. 
Comme résultat de la deuxième guerre mondiale la sympathie a été créée avec le peuple juif ; le sionisme a été formé en 1948 comme un résultat direct de la formation de l’État d’Israël, qui a été obtenu par la terreur diplomatique. 
La famille Rothschild est devenue le “chef de fait” du sionisme fondamentaliste. 
Ils financent le Parlement israélien, la Knesset. 
A Jérusalem, une rue porte leur nom. 
Les Rothschild sont considérés comme la famille royale du judaïsme, avec l’addition “Roi des Juifs”. 
La fondation de l’État d’Israël en Palestine était un point crucial du programme khazar qui ne pouvait se matérialiser qu’à l’issue de la seconde guerre mondiale.
L’élite du pouvoir veut mettre en œuvre le Nouvel Ordre Mondial à partir de son siège dans l’État d’Israël pour mettre en œuvre sa domination mondiale absolue. 
Grâce aux réseaux et à l’argent volé aux citoyens, auxquels s’ajoute la violence, l’élite du pouvoir s’est infiltrée dans toutes les structures de pouvoir de la société et toutes ces structures sont entièrement sous son contrôle. 
Sans exception, les postes les plus importants dans les gouvernements, les médias, les affaires, les finances, l’économie, la science, la religion, l’éducation, etc. dans pratiquement tous les pays, ont nommé des fonctionnaires Rothschild contrôlés, dans l’intervalle l’histoire a été manipulée pour imposer la dictature mondiale sur tous les peuples de la terre.

 



La noblesse noire/Cabale a gagné un certain nombre de batailles au cours de ces nombreux siècles, mais en fin de compte, ils perdront la guerre ; et ne seront jamais autorisés à revenir pour superviser les affaires humaines. 
Leurs jours de trahison sournoise et secrète et de meurtre de sang-froid pour remplacer les gouvernements par ailleurs démocratiquement élus par des marionnettes et voler des biens souverains prendront fin pour de bon, une fois que l’Alliance et le Groupe de Trump auront nettoyé le marais.
Il est temps de mettre fin à cette ingérence. 
N’attendez pas par l’action pour vous opposer au détournement de votre liberté et de la nôtre. 
Nous, le peuple, avons avec nos 99%, la majorité de la mafia criminelle d’élite – les Illuminati et c’est leur peur et leur talon d’Achille – ils sont la minorité de 1% ; nous devons gagner cette bataille pour notre avenir et celui de nos enfants et des générations futures à naître. 
Aidez-les en partageant cette information avec toutes les personnes que vous connaissez et demandez-leur de faire de même avec leurs contacts. 
Si suffisamment de gens sont réveillés, nous gagnerons certainement cette bataille, nos enfants et petits-enfants seront reconnaissants de votre aide. 
– Faites votre propre contribution en partageant ce message et en conseillant de faire de même à leur tour. 
– Ne manquez pas les prochains épisodes et abonnez-vous gratuitement à la liste de diffusion de notre site FWC.
Les gens sont encouragés à lire et à étudier le guide instructif, spécialement compilé à cette fin ; la première et la deuxième partie du livre, “The Great Awakening”, avec de nombreux exemples détaillés et des solutions qui sont complétés par d’innombrables liens pour une recherche individuelle approfondie. 
Toutes ces informations sont importantes et nécessaires pour bien les saisir, afin de structurer et de mettre en œuvre les changements efficaces et nécessaires. 
Ce n’est qu’alors que nous pourrons garantir la destruction totale de ces malversations criminelles et empêcher qu’elles ne refassent surface et ne soient libérées de la corruption.
Le savoir, c’est le pouvoir
A suivre….

La Domination du Monde par les Criminels Rothschild
a été une Opération Planifiée de longue date !

L’élite dirigeante !
Les racines des problèmes d’aujourd’hui montrent clairement que l’histoire n’a pas été une série d’événements aléatoires, mais plutôt une “conception” soigneusement planifiée et exécutée de la terre, de la richesse et des ressources par un petit nombre d’individus riches et privilégiés déterminés à dominer le monde. 
Cela a été fait à une telle échelle qu’il semble presque incompréhensible, mais comme le dit le vieil adage : “Les secrets les mieux gardés sont ceux qui sont cachés à la vue de tous”.
Commençons par revenir au début du XVIIe siècle, à la formation d’une entreprise qui allait devenir l’élite dirigeante et, finalement, les ingénieurs de l’histoire.
En l’an 1600, la reine Elizabeth I a présenté une charte à la Compagnie des Indes orientales. 
L’histoire raconte que leur but était d’établir des relations commerciales avec le monde oriental, à savoir l’Inde et la Chine. 
Officiellement, son activité était le commerce du thé. 
Bien que cela soit certainement vrai, il y a un côté beaucoup plus sombre de l’histoire. 
Le véritable objectif de cette entreprise était double : Étudier les systèmes bancaires et financiers du monde oriental, en particulier de l’Inde en vue d’une éventuelle manipulation, et d’introduire l’opium en Extrême-Orient. 
C’est grâce à ces deux dernières que la Compagnie des Indes orientales a pu amasser d’énormes quantités de richesses qui étaient stockées dans les caisses royales.

Le financement illimité est l’essence même de la Domination !
Grâce au financement fourni par le riche Nathan Rothschild et quelques autres, la Compagnie britannique des Indes orientales s’est finalement transformée en “Comité des 300” : Un groupe de 300 élitistes mondiaux qui ont adopté une politique secrète de domination sur le monde occidental. 
La monarchie britannique, qui se trouvait à l’échelon supérieur de cette nouvelle structure de pouvoir, avait elle-même accumulé de grandes richesses dans le cadre du commerce de l’opium. 
L’idée derrière leur plan de domination était assez simple : Quiconque pourrait contrôler les richesses du monde pourrait en fin de compte exercer un pouvoir et une influence considérables sur la planète.
L’organe dirigeant de la Compagnie des Indes orientales était connu sous le nom de Conseil des 300, qui s’est appelé jusqu’à ce jour le Comité des 300.
Vers 1865, avant et après la guerre de Sécession, le Comité de 300 membres, dont les Jésuites, les francs-maçons et les 13 familles de la lignée Archonte qui contrôlaient déjà l’Europe, a ouvertement tenté d’exercer une influence sur les États-Unis d’Amérique et d’en reprendre le contrôle. 
La monarchie britannique déjà sous l’influence des Rothschild y parvint à peu près de la même manière qu’elle l’avait fait auparavant dans toute l’Angleterre ; par le contrôle des terres, des ressources et des finances. 
En s’associant à quelques personnes plus riches comme J.P. Morgan, John D. Rockefeller, Andrew Mellon, Paul Warburg et E.H. Harriman – dont beaucoup étaient devenus très riches grâce à leurs efforts pour agir comme entrepreneurs de l’armement dans le cadre de l’effort de guerre, le même plan fut adopté de nouveau : Accumulation de richesses massives par la guerre et, par la suite, aux dépens du travail forcé, mais cette fois aux États-Unis. 
Morgan et Warburg étaient les agents américains de la famille Rothschild en Angleterre.
Il est bien documenté que des gens comme les Rothschild et les monarques de Grande-Bretagne considéraient le grand public comme des esclaves insignifiants, souvent appelés les “masses”, les “roturiers” ou les “mangeurs inutiles”. 
À partir de ce moment, un très petit nombre de personnes ont commencé à contrôler une grande partie des ressources, des terres et des finances de l’Europe et plus tard des États-Unis. 
Le peuple jouait le rôle des pions sur un grand échiquier, servant les besoins de l’élite tout en ignorant béatement ce qui se passait derrière le rideau.
Le programme du Comité des 300 est pour un gouvernement d’un seul monde contrôlé par leur propre religion/église et leur propre système monétaire. 
Pour atteindre leurs objectifs de dépeuplement des “mangeurs inutiles” dans le monde entier, ils ont recours à des pistes chimiques, au HAARP, aux OGM, au trans humanisme, aux vaccins et autres. 
Leur intention est la destruction totale et le démantèlement de nos structures socio-économiques actuelles qui seront remplacées par leurs propres programmes et la destruction de l’humanité, telle que nous la connaissons.

La Réalité Manipulée !
Tout ce qui est vu est manipulé, les gens vivent dans une illusion tous les jours dans le monde entier. 
La finance mondiale, y compris les banques, les marchés boursiers, ou n’importe quoi d’autre, n’est qu’un tour de passe-passe de confiance. 
Lorsque les gens ont confiance qu’ils achètent et investissent et que l’économie prend de l’expansion, lorsqu’ils perdent confiance, ils n’achètent et n’investissent pas et l’économie se contracte. 
Tout ce dont il a besoin, c’est d’une sombre prévision d’un porte-parole financier contrôlé par la cabale, ou d’une rumeur circulant sur les problèmes économiques, et le château de cartes peut tomber du jour au lendemain. 

La cabale est experte en la matière.
Avec leur cartel bancaire, ils ont également financé toutes les parties dans pratiquement toutes les guerres depuis 1800 environ – des guerres que leurs agents au gouvernement, les militaires et les agences de renseignement ont manipulées pour créer. 
Leur plan pour s’emparer complètement de la planète est couronné de succès en cachant leur manipulation derrière d’autres copains ; par des pots-de-vin, ils contrôlent les humains comme des marionnettes sur des cordes et sont ainsi devenus les riches souverains et seigneurs sombres à travers les âges.
Toutes ces interférences se sont produites au cours des deux derniers siècles. 
Tant que les choses vont bien pendant une longue période de temps – les empires grandissent et grandissent – et puis elles ne vont pas si bien, et finalement tout s’effondre. 
La société, l’économie et la plupart des pays sont probablement proches du sommet de la courbe à l’heure actuelle. 

Les Illuminati sont les dirigeants cachés !

Les financiers, qui remontent aux banquiers de l’époque des Templiers qui ont financé les premiers rois en Europe, sont ceux qui ont créé les Illuminati. 
Weishaupt était leur “représentant” qui obéissait à leurs ordres. 
– On disait qu’Adam Weishaupt est le fondateur des Illuminati en Allemagne, en 1776, mais en réalité, il fut choisi comme figure de proue et on lui dit quoi écrire.
Les Illuminati d’aujourd’hui sont connus comme un culte sadique satanique, dirigé par les gens les plus riches et les plus puissants du monde. 
L’Ordre est rempli d’homosexuels et de pédophiles tandis que les Illuminati travaillent main dans la main avec la CIA, le Mossad et la Franc-maçonnerie pour contrôler le monde, par le trafic de drogues, d’armes, de pornographie et la prostitution. 
Ils ont même été accusés d’être à l’origine d’assassinats politiques, comme John F. Kennedy en 1963, et de terrorisme, y compris les faux drapeaux du 11 septembre 2001.
La plupart des gens ne veulent pas croire que les Illuminati considèrent qu’il est de leur responsabilité de diriger la planète Terre. 
Néanmoins, ces quelques personnes sont si puissantes et contrôlent tant de richesses et de biens qu’elles pourraient être considérées comme un État-nation à part entière. 
Ils contrôlent tous les partis politiques majeurs et mineurs. 
Ils contrôlent le processus des élections, les formations gouvernementales, la circulation de l’information, les soins de santé et la création d’argent. 
Ils ont infiltré toutes les organisations, même l’église. 
Il ne reste plus rien qui n’ait été touché par les Illuminati. 
Tous les conseils nationaux Illuminati relèvent d’un Conseil Mondial Suprême, qui agit en tant que précurseur qui gouvernera quand le Nouvel Ordre Mondial verra le jour.

Les meilleurs francs-maçons 33e degré sont aussi les meilleurs Illuminati. 

Les familles Rothschild aux États-Unis, en Angleterre et en France ont des sièges au Conseil mondial suprême. 
Ils se croient descendants de lignées royales et porteurs d’un patrimoine occulte ininterrompu.
Un dénonciateur qui est un membre générationnel d’une famille de la lignée sanguine dirigeante, sous son pseudonyme “Hidden Hand”, proclame : “Notre lignée peut être retracée au-delà de l’antiquité. 
Depuis les tout premiers temps de l’histoire, et au-delà, notre famille a dirigé la pièce d’une manière ou d’une autre, d’une manière ou d’une autre, depuis avant l’avènement et la chute de l’Atlantide. 
Nous sommes nés pour diriger. 
Cela fait partie de la conception du paradigme actuel. Il y a 13 lignées de sang de base ou de base originales.
Selon Hidden Hand, tous les jeunes nés dans des familles Illuminati reçoivent une éducation soignée dans les domaines militaire, gouvernemental, spirituel, universitaire, scientifique et de leadership. 
“Nous occupons des postes clés dans tous ces principaux domaines d’importance, a-t-il dit. 
“Avec l’ajout d’une machine complice et la propriété de votre établissement financier, toutes les bases sont couvertes.” 
Soyez assuré que ce n’est pas un canular ou de la désinformation. 
Selon l’écrivain et enquêteur Salla : “À mon avis, il s’agit d’une véritable révélation de la part d’un initié appartenant à une organisation appelée La Famille, qui s’est secrètement impliquée dans la domination de la Terre et d’autres planètes à travers des élites bien placées dans des institutions sociales et politiques clés.” 

Le système mafieux de Rothschild est géré par Contrôle Mental !
Beaucoup de politiciens, de satanistes et d’autres dans tout le système sont contrôlés par l’esprit pour assurer un contrôle total des événements. 
Comme le Pape qui ne parle pas au nom des croyants, il est la figure de proue du Nouvel Ordre Mondial de la Mafia Khazare des Rothschild. 
Pour l’extérieur – le côté que le public voit – ils sont tout à fait normaux, mais lorsqu’ils sont échangés, ce sont des gens très différents. 
L’initiateur de ce processus de contrôle de l’esprit est “l’Ange de la mort” nazi Josef Mengele, qui, après la Seconde Guerre mondiale, a été aidé à s’échapper aux États-Unis et en Amérique du Sud grâce aux réseaux de sang Archonte qui contrôlent le renseignement américain et l’Église romaine. 
Ils voulaient que le médecin du “camp” d’Auschwitz poursuive ses recherches génétiques et de contrôle de l’esprit écœurantes qu’il avait menées sur des enfants juifs dans le camp de concentration. 
Les frontières nationales n’ont pas d’importance pour les Archontes du Syndicat du Crime de la Cabale – ils forment une “famille mondiale”. 

L’État d’Israël !

De plus, après la seconde guerre mondiale, une nouvelle situation politique a été créée au Moyen-Orient. 
L’ONU a décidé en 1947 de procéder à la division du pays palestinien en un État juif et un État arabe, alors que les Palestiniens exerçaient auparavant le contrôle sur l’ensemble du pays. 
Comme résultat de la deuxième guerre mondiale la sympathie a été créée avec le peuple juif ; le sionisme a été formé en 1948 comme un résultat direct de la formation de l’État d’Israël, qui a été obtenu par la terreur diplomatique. 
La famille Rothschild est devenue le “chef de fait” du sionisme fondamentaliste. 
Ils financent le Parlement israélien, la Knesset. 
A Jérusalem, une rue porte leur nom. 
Les Rothschild sont considérés comme la famille royale du judaïsme, avec l’addition “Roi des Juifs”. 
La fondation de l’État d’Israël en Palestine était un point crucial du programme khazar qui ne pouvait se matérialiser qu’à l’issue de la seconde guerre mondiale.
L’élite du pouvoir veut mettre en œuvre le Nouvel Ordre Mondial à partir de son siège dans l’État d’Israël pour mettre en œuvre sa domination mondiale absolue. 
Grâce aux réseaux et à l’argent volé aux citoyens, auxquels s’ajoute la violence, l’élite du pouvoir s’est infiltrée dans toutes les structures de pouvoir de la société et toutes ces structures sont entièrement sous son contrôle. 
Sans exception, les postes les plus importants dans les gouvernements, les médias, les affaires, les finances, l’économie, la science, la religion, l’éducation, etc. dans pratiquement tous les pays, ont nommé des fonctionnaires Rothschild contrôlés, dans l’intervalle l’histoire a été manipulée pour imposer la dictature mondiale sur tous les peuples de la terre.
La noblesse noire/Cabale a gagné un certain nombre de batailles au cours de ces nombreux siècles, mais en fin de compte, ils perdront la guerre ; et ne seront jamais autorisés à revenir pour superviser les affaires humaines. 
Leurs jours de trahison sournoise et secrète et de meurtre de sang-froid pour remplacer les gouvernements par ailleurs démocratiquement élus par des marionnettes et voler des biens souverains prendront fin pour de bon, une fois que l’Alliance et le Groupe de Trump auront nettoyé le marais.
Il est temps de mettre fin à cette ingérence. 

N’attendez pas par l’action pour vous opposer au détournement de votre liberté et de la nôtre. 
Nous, le peuple, avons avec nos 99%, la majorité de la mafia criminelle d’élite qui n’est que de 1%…

Le chaos s’accroît aux États-Unis et dans le monde
alors que la mafia Khazarienne lutte désespérément pour sa survie

Le chaos s’accroît aux États-Unis et dans le monde alors que la mafia Khazarienne lutte désespérément pour sa survie

Cette semaine, nous aimerions informer les lecteurs que notre bulletin d’information est soumis à une attaque sans précédent et que votre soutien est plus que jamais nécessaire.  L’une de nos principales sources de renseignements en Asie du Sud est maintenue indéfiniment en prison, dans des conditions qui mettent sa vie en danger, sur la base de preuves fabriquées de toutes pièces et d’accusations falsifiées.

Une autre de ces sources a disparu.  Une autre encore a été empoisonnée à la ricine.  Votre correspondant a également été la cible de pas moins de trois tentatives d’empoisonnement au cours des deux derniers mois et a survécu grâce à l’aide de certaines sources de la NSA et des sociétés secrètes Asiatiques.  Ce travail comporte des risques que nous comprenons tous, mais il n’y a pas d’autre alternative que de continuer à se battre car le sort de l’humanité est en jeu.

De plus, on a empêché cet écrivain d’assister physiquement à une conférence de presse au Club des Correspondants Étrangers du Japon pour qu’il ne puisse interroger le Ministre de la Défense Japonais Kono Taro au sujet du massacre de Fukushima.  Bien entendu, de nombreux médias de vérité sont la cible d’harcèlement similaire.

Tout cela fait partie d’une guerre de propagande incroyablement hystérique sous prétexte du coronavirus COVID-19.  Nous voyons des portails de fausses informations comme le New York Times, Reddit, et le Drudge Report remplir plus de la moitié de leur production avec de fausses histoires.

Si vous voyez les mots COVID, Russia, Trump ou Hong Kong dans l’un de ces portails ou dans des médias connexes, vous pouvez être presque certainement en train de lire de la fiction.  En ce qui concerne COVID, tout lecteur peut se rendre dans les hôpitaux locaux et constater de ses propres yeux ce qui s’y passe vraiment.

Il est vrai que les personnes âgées meurent pour causes de pneumonie et autres, comme toujours. Mais maintenant, les hôpitaux reçoivent l’ordre de contourner les protocoles de traitement habituels et de mettre sous respirateur les patients souffrant de toute sorte de difficultés respiratoires, ce qui entraîne des décès, avec des pots-de-vin des assurances comme incitatif à qualifier de COVID les décès sans rapport avec ladite maladie.  Tout cela est une fraude bien organisée et orchestrée.  Et pourtant, cela entraîne des dommages économiques et personnels incroyables pour des millions de gens.

La source de l’infection des fausses nouvelles par le COVID a été retracée par les Chevaliers de Malte et la Loge des Francs-Maçons P3.

322 nouveaux cas de COVID dans Mississippi!
322 nouveaux cas de COVID en Ohio! 
322 nouveaux cas de COVID en Oman!
322 nouveaux cas de COVID au Kentucky!
322 nouveaux cas de COVID in Mississippi! 
322 nouveaux cas de COVID en Armenia!
322 nouveaux cas de COVID en Iraq!
322 Covid cases in Bangkok!
322 nouveaux cas de COVID à Juarez!
322 nouveaux cas de COVID sà El Paso!
322 nouveaux cas de COVID à Mexico City!
322 nouveaux cas de COVID à Oaxaca!
322 nouveaux cas de COVID au WISCONSIN!
322 nouveaux cas de COVID en IOWA
322 nouveaux décès de COVID au DELAWARE
322 nouveaux cas de COVID en Italy
322 nouveaux cas de COVID au Massachussetts

(Merci à Jim Stone d’avoir repéré ceci)

Où avons-nous déjà vu ce chiffre ?

On trouve l’original du symbole crâne et os dans la basilique Saint-Pierre de Rome, une église construite par la mère de l’empereur Constantin, fondateur du Christianisme Romain.

Pour citer Wikipedia :

“Le chiffre “322” apparaît dans les insignes de Skull and Bones et est largement considéré comme significatif car il correspond à l’année de la mort de l’orateur grec Démosthènes‘.[19][26][5]  Une lettre circulant entre les premiers membres de la société dans les archives de Yale[27] suggère que le chiffre 322 est une référence à l’année 322 avant J.-C. et que les membres comptent les dates à partir de cette année là, plutôt qu’à partir de l’époque courante.  En 322 av. J.-C., la guerre Lamienne  s’est terminée avec la mort de Démosthènes et les Athéniens ont dû dissoudre leur gouvernement et établir un système ploutocratique à la place, selon lequel seuls ceux possédant 2 000 drachmes ou plus pouvaient conserver leur citoyenneté.” https://en.wikipedia.org/wiki/Skull_and_Bones

Le fait que ce chiffre célèbre le triomphe de la ploutocratie sur la démocratie nous dit exactement à qui nous avons affaire dans cette conspiration COVID : aux familles possédant les entreprises de fortune 500.

Selon les membres de la famille Rothschild, ils font tout pour que leur grille de contrôle soit menacée par les négociations secrètes qui se tiennent maintenant concernant l’architecture financière de Bretton Woods mise en place après la Seconde Guerre Mondiale.  Cette architecture comprend la Banque Mondiale, la Facilité de la Dette Globale, la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement, la BRI et le FMI, selon eux ainsi que des sources du MI6.

Les pourparlers entre des représentants de haut niveau des sociétés secrètes Asiatiques et Occidentales visent à remplacer l’architecture financière actuelle, qui est basée sur l’esclavage de la dette babylonienne, par un système qui sera lancé à l’occasion d’un jubilé et qui offrira une grande prospérité à tous, et non pas uniquement au 0,1% supérieur.

Il y a beaucoup de choses dont nous ne pouvons pas discuter ici en raison de la sensibilité de ces discussions et du danger physique très réel qu’encourent tous les participants.  Cependant, le Pentagone, les sociétés secrètes Asiatiques, le Commonwealth Britannique et beaucoup d’autres groupes puissants soutiennent les changements envisagés.

Le principal champ de bataille reste les États-Unis après que le président Donald Trump ait effectivement nationalisé les opérations américaines de la Réserve Fédérale et que son président lui rende maintenant des comptes directement.  C’est cette situation, et non la fausse pandémie du virus COVID, qui est la véritable raison pour laquelle les Américains se voient interdire de voyager en Europe et dans de nombreux autres pays, selon des sources de la NSA.

La nationalisation de la Réserve Fédérale aux États-Unis détruit de nombreux paradigmes économiques.  Selon la Fed d’Atlanta, le PIB américain aurait chuté de pas moins de 55 % au 5 juin. https://www.frbatlanta.org/cqer/research/gdpnow

Si cela était vrai, le PIB américain, sur la base de la parité de pouvoir d’achat, serait inférieur à celui de l’Inde, ce qui en ferait la troisième dans l’économie mondiale et non sa superpuissance.

Cependant, les données ne tiennent pas compte du fait que grâce à l’argent envoyé directement aux gens par la Fed nationalisée, la plupart des Américains ne voient pas leurs revenus baisser de 55 % et beaucoup – surtout ceux qui se trouvent près du bas de la pyramide – bénéficient en fait d’un meilleur niveau de vie.  Des sources de la NSA indiquent qu’au moment présent, 8 Américains sur 10 bénéficient d’une réduction de loyer ou d’hypothèque.  En d’autres termes, une sorte de jubilé de facto a donc commencé.  Pas étonnant que les maîtres esclavagistes babyloniens attaquent Trump et son régime de façon hystérique.

Le principal problème avec les États-Unis, bien sûr, est que la majeure partie de l’industrie nationale avait été transférée à l’étranger (principalement en Chine) et qu’il faudra des années pour la rapatrier.  Cela entraîne des pénuries de nombreux produits, en particulier de bibelots en provenance de Chine.  C’est pourquoi Walmart a commencé à vendre des articles d’occasion.

Pour les Européens, toujours sous contrôle babylonien, le cercle se resserre maintenant autour du chef de file de la lignée sanguine, Angela Merkel.  Dans une interview accordée à cinq journaux, largement relayée par les médias d’entreprise, Merkel a déclaré :

“Nous avons grandi en sachant que les États-Unis voulaient être une puissance mondiale.  Si les États-Unis voulaient maintenant se retirer de ce rôle de leur propre gré, nous devrions y réfléchir très profondément… Dans une crise de cette ampleur… ce qui doit être fait dans ce cas, est quelque chose d’extraordinaire”. https://www.theguardian.com/world/2020/jun/26/for-europe-survive-economy-needs-survive-angela-merkel-interview-in-full

Dans cet interview, Merkel a fait une menace voilée de rapprochement de l’UE avec la Chine.  De plus, le fait que l’Europe interdise les visiteurs des États-Unis signifie en réalité qu’ils craignent en fait une infection idéologique car, comme je le sais personnellement pour avoir visité des hôpitaux, l’excuse COVID est bidon.

Bien sûr, la bataille au sein des États-Unis est loin d’être terminée, comme en témoignent les violentes protestations commanditées, les restrictions imposées par les gouverneurs aux citoyens et les violentes luttes intestines, presque paralysantes, à Washington DC.  Cette bataille va s’intensifier au cours de l’été.  Mais, en fin de compte, ce sont les forces armées et les services de police qui l’emporteront aux États-Unis.  Pour l’instant, ceux-ci se rallient surtout autour de Trump.

Cependant, la chose dont les combattants de Q qui se rallient à Trump doivent se rendre compte est que les États-Unis n’est pas une île.  Le reste du monde a besoin de l’aide de l’armée américaine pour protéger la planète.  Les peuples du monde sont également prêts à payer généreusement pour des services tels que le maintien de la paix, la protection de l’environnement et l’exploration de l’univers.  Nous sommes confrontés à une crise planétaire d’extinction et de destruction environnementale et l’armée américaine a un rôle clé à jouer.

Voici un exemple du genre de chose qui se produira si les forces armées américaines ne protègent pas les habitants de la Terre.  Deux de nos sources d’information en Asie du Sud-Est ont été attaquées et frôlent la mort à l’hôpital, ce qui les empêchera très probablement de rapporter un nouveau génocide qui a pris naissance au Cambodge.  Le reportage suivant provient d’une troisième source qui, pour des raisons évidentes de sécurité personnelle, souhaite rester anonyme :

Rapport sur le Cambodge

Depuis les élections de 2012, Hun Sen et son parti ont perdu le pouvoir, ce qui a été confirmé lors des dernières élections municipales.

Cependant, en réaction, Hun Sen a décapité le parti d’opposition gagnant, le HSD.  Puis, Hun Sen a déclaré illégal le parti HSD.  Et depuis, quiconque critique le gouvernement de quelque manière que ce soit, est mis en prison.  La liberté d’expression et de la presse n’existe plus.  Toutes les chaînes de télévision et tous les journaux appartiennent à Hun Sen et à ses proches [(on dirait qu’ils apprennent (de ce qui s‘est passé ) aux États-Unis)].

Il a bénéficié d’une période de calme relatif, après 5 ans de Khmer rouge (Khmer Rough) et 5 ans d’occupation Vietnamienne, le peuple avait commencé à profiter de la nouvelle société de consommation.

Cependant, Hun Sen a maintenu au pouvoir la plupart des anciens membres de la clique des Khmers Rouges (Pol Pot) qui n’ont pas évolué.  Il a également perdu le contact et le soutien des jeunes (60%) qui ne voient aucun avenir possible dans le pays.

La croissance officielle de 6% est due aux usines (principalement Chinoises) qui ont voulu bénéficier d’un accès préférentiel aux marchés européens (EBA) et à l’immobilier, principalement pour les Chinois.  Les transactions immobilières leur permettent de blanchir de l’argent, mais ne créent pas une économie viable.

Cette croissance a enrichi la classe dirigeante Communiste, laissant le peuple sur le carreau.  De plus, le pays est soumis au pillage systématique de ses ressources (bois, sable du Mékong, etc.).

La crise de la Scamdémie Corona aggrave encore les choses.  Le tourisme est mort, la plupart des hôtels sont fermés, laissant partir les employés, sans salaire.  Ceux-ci sont alors incapables de nourrir leur famille à la campagne.  La seule nourriture que le Cambodge cultive est le riz destiné à l’exportation car la plupart des aliments sont importés du Vietnam et de la Thaïlande, mais depuis 3 mois que toutes les frontières sont fermées, il n’y a plus d’importation de nourriture.

Les Chinois ont maintenant quitté le pays, la construction est suspendue et les usines sont fermées, laissant pour morte toute l’économie déjà précaire.  Aggravant la situation, le gouvernement a encouragé le recours au microcrédit, et maintenant avec la perte de revenus, la plupart des emprunteurs ne pourront jamais rembourser leurs prêts et perdront tout leur argent, leur maison ou leur terre aux mains des racketteurs.

Les écoles resteront fermées jusqu’en 2021, ce qui entraînera la faillite de la plupart des écoles privées.

Le pays est presque totalement fermé en raison des nouvelles restrictions imposées à l’entrée, un dépôt de 3 000 $ à l’entrée !

Le gouvernement ne reste au pouvoir que par la terreur et la coercition, la situation deviendra tendue d’ici un mois lorsque le peuple n’aura plus de réserves.  Le Premier Ministre est prêt à adopter une loi d’urgence, qui donne à HS et à son cadre communiste un pouvoir total sans aucun contrôle.  En d’autres termes, le Cambodge est confronté aux Khmers Rouges 2.0

Voilà le genre d’événements qui auront lieu dans le monde entier à moins que les Chapeaux Blancs ne soient toujours actifs et présents.

L’accord actuellement négocié permettra à l’armée des États-Unis d’obtenir un financement encore plus important que maintenant.  Seulement cette fois, ils vont défendre les peuples et les êtres vivants de la planète, et non pas aller piller les ressources pour des oligarques.

Parmi les trois grands centres de pouvoir occidentaux, Londres a réagi positivement.  Nous attendons maintenant des réponses de Washington et de Rome.

LE PAUPERISME ET SON EFFET PERVERS !
Les riches deviennent plus riches et les pauvres trinquent,
mais globalement le tissu social s’est appauvri ! C’est gagnant/ perdant un deal déplorable pour le PIB et l’avenir de l’économie… une course en avant… un suicide collectif. Car quand le pauvre est à bout, le riche n’a plus rien à plumer.
La classe moyenne qui est la seule à conserver un pouvoir d’achat est la cible de Macron qui veut la ruiner.
Tout ceci c’est la phylosophie des juifs un peu trop lourds pour comprendre que c’est absurde de tuer la vache à lait si on prévois de manger du fromage. Le juif est tout simplement un nomade qui pratique la politique de la terre brulée… d’après moi le déluge… puisque de toute façon il désire le grand opéra dramatique de l’apocalypse d’ou jaillira le messie qui a promis le paradis de la vie éternelle ! Un truc suicidaire de malade mental ! Nous avons de l’autre côté les musulmans qui veulent tuer tout le monde, encore une communauté raciste de bites coupées, de nomades qui ne supportent pas les sédentaires. Vous les blancs intacts, hétérosexuels et sans tabous alimentaires, vous avez intérêt à inventer la communauté des blancs normaux !
Voici un exemple d’appauvrissement de la France ;

L’économie s’effondre, les grandes fortunes prospèrent: «Une politique débile qui favorise les riches»

L’économie s’effondre, les grandes fortunes prospèrent: «Une politique débile qui favorise les riches»

La France s’enfonce dans la récession, mais le patrimoine des 500 plus grandes fortunes du pays a continué de s’accroître, malgré la crise du coronavirus. Un phénomène semblable s’observe aux États-Unis. Charles Gave, président de l’Institut des Libertés, analyse la situation.

Alors que la Commission européenne prévoit désormais un plongeon historique du Produit intérieur brut français (PIB), qui devrait décroître de 10,6% en 2020, les citoyens les plus nantis de l’Hexagone ne connaissent pas la crise. Le dernier classement de Challenges des 500 plus grandes fortunes de France est là pour le démontrer. Le montant cumulé de ces dernières atteint le niveau record de 730 milliards d’euros. Un chiffre en progression de 3% en 2020. Un magot qui représente «l’équivalent du tiers du PIB attendu cette année», d’après Challenges, qui note que cette part a été multipliée par dix depuis 1996.

Les politiques des Banques centrales responsables?

Comment expliquer de telles performances dans un contexte économique aussi morose? Pour l’essayiste, financier et entrepreneur français Charles Gave, la réponse est très simple: «Les taux d’intérêt des Banques centrales sont extraordinairement bas, voire négatifs. Les riches possèdent des actifs. Ces derniers leur servent à emprunter auprès des banques en les mettant en garantie. L’argent emprunté servira donc à acheter d’autres actifs.» Pour devenir gros sans se casser la tête il suffit de racheter les petits. Avec l’avantage d’éliminer la concurrence.

La Banque centrale européenne (BCE) a en effet sorti la sulfateuse à liquidités pour lutter contre la crise économique. Avec un taux de refinancement à zéro, un taux de dépôt à -0,5% et un taux de prêt marginal à 0,25%, l’institut monétaire basé à Francfort a également mis en place un plan de rachat d’actifs pour un montant de 1.600 milliards d’euros. «C’est une politique débile qui favorise les riches. Le prix des actifs monte. Personne ne fait d’investissements, car il est toujours plus facile d’acheter une maison ou un hôtel existant que d’en bâtir un nouveau. Le manque d’investissements fait baisser la productivité du travail et les pauvres deviennent plus pauvres».

«Les taux bas sont une politique faite par les riches pour les riches et pour appauvrir les pauvres. Les Banques centrales sont au service des riches».

L’Hexagone n’est pas seul à être concerné par une évolution à la hausse de la richesse de ses grandes fortunes. Un phénomène semblable s’observe aux États-Unis. En juin dernier, Business Insider, en se basant sur les travaux de l’Institute for Policy Studies, un think tank basé à Washington, notait que les milliardaires américains étaient 20% plus riches qu’avant le début de la pandémie.

Leur fortune cumulée avait grimpé de 565 milliards de dollars. Jeff Bezos, patron d’Amazon et homme le plus riche de la planète, Elon Musk, le fantasque boss de Tesla ou encore Eric Yuan, fondateur de l’application Zoom, ont tous vu leur fortune s’accroître malgré une économie américaine ravagée par une pandémie qui ne faiblit pas et qui a déjà fait perdre leur emploi à des dizaines de millions d’Américains.

Aux États-Unis, + 20% pour les milliardaires

Cette dichotomie entre de grandes fortunes qui continuent de progresser et un environnement économique hostile se retrouve dans le comportement des marchés financiers. Lors du mois de mars dernier, quand la gravité de la crise sanitaire ne faisait plus de doute, les places boursières de la planète ont vécu des semaines très difficiles. Les grands indices de référence avaient perdu 30 à 40% de leur valeur. Et cette tempête sur les marchés avait fait –potentiellement– perdre des milliards de dollars en quelques jours aux individus les plus riches de la planète.

​Depuis, les marchés financiers ont repris du poil de la bête. Et avec eux la santé des fortunes des nantis. Il faut dire que la Réserve fédérale américaine n’a pas hésité à mettre les moyens pour contrer les effets économiques néfastes de la pandémie de coronavirus. Elle s’est dite prête à injecter 2.300 milliards de dollars afin de soutenir l’économie et a ramené son taux directeur proche de zéro. «Si vous injectez des milliards dans les marchés, ils serviront à acheter des actions. Et tout cela avec des taux extrêmement bas. Encore une fois, tout cela est organisé de manière à rendre les riches encore plus riches», insiste Charles Gave.

D’après lui, la corrélation entre reprise des marchés actions et augmentation de la fortune des plus riches est évidente: «Le contexte actuel permet aux individus d’acheter des produits qui offrent plusieurs pour cent de rentabilité tout en ayant emprunté à presque zéro. Les investisseurs se dirigent donc vers les actifs existants et plus personne ne cherche à créer de nouveaux actifs. Cela fait monter le prix des actifs et rend plus riches les riches.» Point intéressant noté par Challenges: alors que la valeur cumulée des 500 plus grandes fortunes de France a augmenté pendant cette crise du coronavirus, elle avait chuté de 27% en 2009 en pleine crise des «subprimes».

Un risque sur les monnaies?

Une fois encore, Charles Gave pense avoir trouvé l’explication: «Lors de la crise des “subprimes”, ce sont les banques commerciales qui avaient prêté l’argent. Quand elles “sautent”, elles rappellent leurs prêts et il est nécessaire que les investisseurs vendent leurs titres. Dans la crise actuelle, ce sont les Banques centrales qui prêtent avec de l’argent qui n’existe pas. Une bulle peut soit être financée par des banques commerciales et dans ce cas-là quand elle explose, elles “sautent”. Ou elle peut être financée par les Banques centrales et en cas de problème, ce sera la monnaie qui baissera.»

D’après le président de l’Institut des Libertés, c’est là que se situe le vrai danger des politiques actuelles des Banques centrales: «Le risque est sur la dévaluation des monnaies et il existe une grande probabilité de voir plonger leur valeur par rapport à celle d’autres devises».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour créer une communauté solidaire,

Pour créer une communauté solidaire,

laisse-moi ton e-mail

Vous êtes bien abonné !