Juif et célébre

Le patron de CNN est juif

Jeff Zucker est le PDG de la célèbre chaine d’information américaine CNN. Véritable magnat des médias, Jeff Zucker est né dans une famille juive en Floride près de Miami Au cours des six années passées par Zucker à CNN, il a supervisé un revirement spectaculaire du réseau mondial d’actualités et en a fait le média numérique le plus utilisé au monde. Il est le rédacteur en chef de la chaîne nationale, établissant l’agenda des nouvelles quotidiennes sur les plateformes.    Zucker a eu l’une des carrières les plus légendaires dans les médias. Il a repris l’émission Today de NBC  à l’âge de 26 ans et a réinventé l’émission historique du matin. Cela a conduit à une carrière de 25 ans chez NBC Universal qui l’a finalement vu devenir le PDG de la société, ayant également été président du divertissement de NBC et co-fondateur du service de streaming en ligne Hulu.  Avant de rejoindre CNN, Zucker a passé plus de deux décennies chez NBC Universal, où il a gravi les échelons pour devenir président et chef de la direction de l’entreprise de 2007 à 2011. Il a dirigé la société mondiale de médias et de divertissement, qui comprenait le réseau de diffusion NBC , ses divisions nouvelles et sportives et toutes ses propriétés de câbles

L’homme qui a lancé la carrière de Trump

Petit bonhomme rond et chauve, « Zuck » est l’homme qui a lancé la carrière de Trump à la télévision, voici 12 ans. Le milliardaire est alors un entrepreneur un peu has been, une relique des années 1990 rattrapée par les scandales et les faillites de ses casinos. Mais Zucker, qui dirige NBC, cherche un blockbuster pour remplacer la série « Friends ». Il prend le risque d’en faire la vedette d’un nouveau show de téléréalité, « The Apprentice », dans lequel le milliardaire éliminerait un par un une armée d’aspirants businessman sans quitter son fauteuil bordeaux. Quand il voit Trump lâcher son désormais célèbre « you’re fired » dans la salle d’administration en carton-pâte qui sert de décor, Zucker flaire le potentiel télégénique de cette moue mal aimable, fermée, et incroyablement arrogante. Bingo ! Le concept tient dix ans, est revendu dans 20 pays, et remet la chaîne à flot.

Le vent tourne 

Trump et Zucker partageront pendant plus de 20 ans une forte amitié qui se dégradera lorsque le milliardaire prendra le tête du parti républicain.  Zucker a ajouté:  » Nous avons une longue relation de plus de 20 ans, qui a longtemps été assez solide. Et, vous savez, Donald Trump n’a finalement pas compris que ce n’était pas parce que nous étions amis qu’il ne serait pas soumis à un examen minutieux sur ma chaîne.  «Il pensait que CNN devrait lui donner un laissez-passer parce que nous étions amis. Il pensait que CNN devrait être comme Fox News et lui donner une couverture éclatante tout le temps  ». «Je pense donc qu’il tient cela contre moi et CNN.» Dès lors, Trump ne prend plus de gants avec la chaine : CNN, le « faux média », « l’ennemi du peuple américain », devient la cible préférée de ses supporters. 

En plein meeting, Jeff Zucker reçoit une mise en garde personnelle. « La chose la plus bête que j’ai faite, c’est de t’avoir obtenu le job à CNN – tu es la personne la plus déloyale que je connaisse. Souviens-toi, je trouve toujours un moyen de me venger. Meilleures salutations. Donald J. Trump.»

Sous la direction de Zucker, CNN a réalisé l’an dernier les meilleures audiences de son histoire et approche désormais le milliard de dollars de bénéfices – deux fois plus qu’il y a cinq ans, et promet de faire encore mieux cette année.  Fort d’une carrière de plus de 30 ans au sein des médias, Jeff Zucker à bâtit une fortune d’environ 60 millions de dollars et touche actuellement un salaire annuel de 6,3 millions $ chez CNN

Jeff Zucker et Donald Trump

La LICRA fondé par un juif d’origine ukrainienne

Bernard Lecache est un célèbre journaliste français, né en 1895 à Paris au sein d’une famille juive originaire d’Ukraine. Après des études à la Sorbonne, il entreprend de devenir journaliste.

Personnellement, Bernard Lecache, qui est athée, a un point de vue universaliste : il est favorable à l’intégration des Juifs dans leurs pays respectifs et est sceptique à propos du projet sioniste de création d’un État juif ; il est initié à la franc-maçonnerie en 1937, au Grand Orient de France. C’est ainsi qu’en 1929, il décide avec des compagnons de sa loge de fonder la LICA ( La Ligue internationale contre l’antisémitisme) dont il sera président dès sa création. Au départ, le rôle de la ligue est de dénoncer les exactions antisémites qui se produisent autour en Roumanie, en Pologne ainsi qu’en Palestine mandataire.

En 1933, avec l’arrivée d’Hitler au pouvoir, la France connait une montée de l’extrême-droite et de l’antisémitisme mettant en danger les actions de Bernard Lecache et de sa ligue. Il organise alors deux grands meetings antinazis et prône le boycott des Jeux olympiques de Berlin de 1936. En Allemagne, les nazis le considèrent comme un individu particulièrement nuisible et il est l’objet de dénonciations publiques dans les médias allemands. La LICA fut ensuite dissoute par les autorités de Vichy

Lors de l’occupation de la France par les forces d’Hitler, il se réfugie en Algérie, où il sera fait prisonnier au camp d’internement de Bossuet en Oranie puis libéré le 2 décembre 1942. Après la libération de la France, la LICA est reconstituée en novembre 1944.

Durant les années 1950, la LICA fait campagne : pour le soutien à Israël et contre l’antisémitisme en URSS (procès des « blouses blanches ») ainsi que dans le reste du bloc de l’Est (procès Slansky) ; mais aussi contre la ségrégation raciale aux États-Unis et en Afrique du Sud. Elle combat également le négationnisme qui apparaît dès la fin des années 1940. 

Le dernier grand combat de Bernard Lecache sera mené pendant et après la guerre des Six Jours, en faveur du droit à l’existence d’Israël. Il rendra l’âme le 14 août 1968 à Cannes 

C’est en 1979 que la LICA devient officiellement la LICRA ( Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme)

Mark Zuckerberg fait un don de 25 millions pour lutter contre le coronavirus.

Le génie de l’informatique et fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg et sa femme Priscilla Chan se mobilisent contre la pandémie.

En début de semaine le jeune couple a fait don de 25 millions de dollars pour la recherche de traitements contre le coronavirus. 

À la tête d’une fortune de 74.1 milliards de dollars , le jeune entrepreneur est issu d’une famille juive américaine ayant des origines allemande autrichienne et polonaise. Le jeune Mark fut élevé dans le judaïsme libéral. À ses 13 ans il célébra bar-mitsva sur le thème de Star Wars

Ce geste généreux s’inscrit dans une série de nombreuses actions philanthropique du milliardaire : En 2013, Zuckerberg a versé 999 millions de dollars à la fondation Silicon Valley Community. Et le 1er décembre 2015, il s’est engagés à transférer 99% de ses actions Facebook, alors évaluées à 45 milliards de dollars américains, à la Chan Zuckerberg Initiative (en l’honneur de sa fille), leur nouvelle organisation qui se concentrera sur la santé et l’éducation.  

Lès Wexner propriétaire de Victoria Secret & d’Abercrombie and Fitch

Lès Wexner est un milliardaire et homme d’affaires américain. Il est né dans l’Ohio au sein d’une famille juive russe. 

Il est à l’origine d’un véritable empire commercial dans le monde de la mode : Lès Wexner est le propriétaire de la célèbre marque de lingerie Victoria Secret ainsi que d’Abercrombie and Fitch

Sa fortune étant estimé à 4 milliards de dollars, Lès Wexner se livre régulièrement à des activités philanthropiques. Le 16 février 2011, Wexner a réalisé un don de 100 millions de dollars à l’état de l’Ohio, qui sera alloué au centre médical universitaire et à l’hôpital James Cancer. Ce dernier est le plus important don de l’histoire de l’université. 

Très attaché à ses racines juives , Wexner est également très actif au sein de la communauté juive au Etats Unis. En 1985, il a rejoint le rabbin Herber Friedman pour établir le premier programme de la Fondation Wexner , visant à «éduquer les dirigeants communaux juifs à l’histoire, à la pensée, aux traditions et aux défis contemporains du peuple juif». 

En 1991, il rejoint le Mega group, un cercle regroupant les hommes d’affaires les plus riches et les plus sensible à la cause juive. Max Fischer , Michael Steinhardt , Leonard Abramson Edgar Bronfman et Laurence Tisch appartenaient également au groupe.

Grand admirateur d’Israël , Lès Wexner consacre aussi une partie de sa fortune à des organisations et institutions à travers l’état d’hébreu.

Donateur de longue date du parti républicain, il quitte le parti depuis l’arrivé de Donald Trump à sa tête . « Je ne soutiens pas ce non-sens au sein du parti républicain ». Il se déclare maintenant comme indépendant en politique. 

Jusqu’à ce qu’il quitte le parti, il était considéré comme le républicain le plus riche de son état avec une fortune estimée à 4,7 milliards de dollars.

A travers la fondation qui porte son nom, Wexner a longtemps soutenu une série de programmes visant à développer un leadership pro-israélien chez les adolescents, les adultes, les bénévoles et les professionnels communautaires juifs. 

Serge Weinberg, président de Sanofi

Né en 1951 à Boulogne Bilancourt, Serge Weinberg est le fils du fondateur des textiles Weinberg et le petit-fils d’un ouvrier juif polonais émigré en France au début du siècle.

Il est titulaire d’une licence de droit de l’Institut d’études politiques de Paris et également un ancien élève de l’ENA (promotion 1976). 

Homme d’affaires prospère, dès 2005, Serge Weinberg crée son fonds d’investissement « Weinberg Capital Partners », une société de gestion qui gère plusieurs fonds d’investissement dans les entreprises et l’immobilier.

Parallèlement, il dirigea plusieurs grandes entreprises françaises : Il fut président du conseil d’administration d’Accor, administrateur de Schneider Electric, de la Fnac et de Gucci.  

Depuis 2010, il est nommé président du géant de la santé, Sanofi qui occupe aujourd’hui le troisième rang mondial selon le chiffre d’affaires.

En avril 2007, il est promu officier de la Légion d’honneur puis commandeur le 1er janvier 2020. Après avoir fait la connaissance d’Emmanuel Macron à la Commission Attali, il l’a aidé à entrer chez Rothschild, dont il était à l’époque administrateur. Les deux hommes sont toujours restés très proches  

Thérèse d’Avila,
grande mystique chrétienne d’origine juive

De son vrai nom, Teresa Sánchez de Cepeda Dávila, elle naquit le 28 mars 1515 à Castille en Espagne. Son père Alonso Sánchez de Cepeda est un juif appartenant à une famille convertit de force au catholicisme, plus communément appelé Marrane. Son grand-père Juan Sánchez un riche commerçant, fut même condamné par le tribunal de l’inquisition pour avoir continué à pratiquer secrètement le judaïsme. Du côté maternelle, elle est issu de la petite noblesse castillane catholique.

Son milieu social de juifs convertis et ennoblis explique son ouverture d’esprit, son univers relationnel, sa bonne formation et son goût de la lecture. 

Suite à une maladie, la jeune Thérèse informe son père qu’elle souhaiterait rentrer dans un couvent catholique pour mener une vie pieuse. Bouleversé, son père lui répond qu’il ne l’acceptera jamais de son vivant.

C’est ainsi que contre la décision de son père, le 2 novembre 1535, Thérèse rentre officiellement au couvent de l’Incarnation à Ávila. Elle y passera vingt sept années de sa vie, pendant lesquelles elle réussit la tache difficile de réformer les pratiques religieuses du couvent qu’elle considérait comme trop dogmatiques. 

La suite de sa vie est marqué par la spiritualité mystique qu’elle entreprit.  Thérèse d’Avila est canonisée en 1622,  elle est aussi déclarée docteur de l’Église catholique ; elle est la première femme à obtenir ce titre. 

Profondément mystique, elle laisse des écrits sur son expérience spirituelle qui la font considérer comme une figure majeure de la spiritualité chrétienne.

Bruce Kovner – de chauffeur de taxi
à trader multi-milliardaire

Certains disent que les États-Unis sont le pays des opportunités, et l’histoire de Bruce Kovner montre un homme qui en a tiré le meilleur parti. De la conduite d’un taxi à celle d’un fonds d’investissements, Caxton Associates depuis 1983, la fortune de Kovner a atteint une valeur de 5,3 milliards de dollars en 2016. 

Bruce Kovner est né dans une famille d’immigrants juifs pauvres russes et polonais ancrés dans la conviction que vous pouviez faire n’importe quoi en Amérique – et le jeune Kovner allait bientôt le prouver

Élève doué, il étudie à Harvard les sciences politiques mais ne parvient pas à finir son doctorat, souffrant du syndrome de la page blanche. Pendant six ans, il entreprend différentes occupations (écrivain, participation à des campagnes politiques …) et accumule les petits boulots, notamment chauffeur de taxi.

 Bruce profita du temps libre à sa disposition lorsqu’il conduisait son taxi pour étudier le trading ainsi que les marchés financiers. Sa première transaction sur les marchés fut couronnée de succès puisqu’il transforma la somme de 3000 dollars en 50 000 $ sur les contrats à termes sur le soja.

Puis en 1983, Kovner créé Caxton Associates, son propre fond d’investissements qui, à son apogée, gère plus de 14 milliards de dollars de capital. La même année, il réalise un profit de 300 millions de dollars pour son compte et celui de certains investisseurs. Depuis 1983, la performance du fond avoisine les 30% par an

A 75 ans, sa fortune personnelle est estimée à 5,3 milliards et figure ainsi au sein des hommes les plus riches des Etats Unis selon Forbes. 

Il se livre quotidiennement à des activités philanthropiques : En 1996, il crée la fondation Kovner pour soutenir les organisations soutenant les arts et l’éducation, qui défendent l’entreprise privée et les droits individuels, ainsi que les études et recherches scientifiques renforçant les principes démocratiques américain. En 2013, le milliardaire fit un don de 60 millions à la Juilliard School ( C’est le plus important don ponctuel reçu par cette école. )

Issu d’une famille juive à tendance socialiste athée voir communiste, Moishe Kovner le père de Bruce s’est distingué de ses proches par ses idées conservatrices. Son fils continua dans la lignée de son père, républicain convaincu, Bruce Kovner contribua largement tout au long de sa vie aux causes conservatrices pro israélienne. 

Il figure parmi les plus gros donateur du partit républicain, en 2012 il soutient la candidature du conservateur Mitt Romney contre Barack Obama. Parmi ses connaissances proches ont inclus l’ancien vice-président Dick Chene ainsi que les figures néoconservatrices Richard Perle et James Q. Wilson. 

Ses contributions généreuses de plusieurs millions au parti républicain prendront fin à l’arrivé à sa tête d’un autre milliardaire du nom de Donald Trump. 

« C’est un démagogue dangereux, qui n’est absolument pas apte à assumer les responsabilités de président des Etats-Unis », a affirmé Bruce Kovner,

« Son comportement grossier tout au long de la campagne m’a suggéré qu’il n’avait pas le caractère de président », a déclaré Kovner à propos de Trump, expliquant au New York Times qu’il allait pour la première fois de sa vie ne pas voter pour le candidat républicain. 

David Salomon, DJ et PDG de Goldman Sachs

Le nouveau PDG de la prestigieuse banque d’affaire Goldman Sachs, David Salomon a un profil quelque peu atypique, banquier de carrière, il exerce aussi le métier de DJ qui traduit sa passion pour le monde de la musique.

 « J’ai toujours été un passionné de musique. J’allais voir des concerts, je détenais des milliers de Vinyles, de CD… Mais j’étais intrigué par les DJ. Ils se faisaient plus d’argent en produisant de la musique que Bruce Springsteen ou les Rolling Stone… » 

David Salomon est né en 1962 dans une famille juive new-yorkaise. Après ses études, il rejoint le monde de la finance et commence à travailler pour la banque Bears Stearns avant de rejoindre Goldman Sachs en 1999. Le 1er octobre 2018 il en devient le président directeur-général en succédant à Lloyd Blankfein (lui aussi juif) 

Etre à la tête de la banque d’investissement la plus prestigieuse au monde, ne l’empêche pas d’alimenter sa passion pour la musique ainsi que pour sa profession de Disc jockey : En effet David Salomon se produit dans des discothèques de New York, Los Angeles et des Bahamas sous le surnom de Dj-Sol. L’éminent banquier possède aussi plus de 2 millions d’écoute sur Spotify (plateforme d’écoute musical) 

Après la finance et la musique , David Salomon exerce aussi des activités philanthropique : Il siège au conseil d’administration de la Robin Hood Foundation, une organisation caritative qui tente d’éliminer la pauvreté dans la ville de New York. 

Le cousin de Michelle Obama nommé grand rabbin noir

Capers Funnye est le cousin de l’ancienne first lady des états unis Michelle Obama. Il grandit dans la religion méthodiste (branche du protestantisme). 

Insatisfait du christianisme pendant ses années de collège à l’Université Howard et influencé par les mouvements pour les droits civils et le nationalisme noir , il enquête alors sur d’autres religions. 

Puis après avoir rencontré le rabbin Robert Devine, le chef spirituel de la Congrégation de la Maison d’Israël à Chicago, qui pratiquait une sorte de judaïsme messianique, Capers Funnye a rejoint sa congrégation. Les mouvements juifs noirs aux États-Unis avaient commencé à la fin du 19e siècle au Kansas. 

En 1985, Il se convertit officiellement au judaïsme et devient rabbin. Sa conversion fut certifiée par un tribunal rabbinique conservateur de New York. 

Enfin en 2015, l‘International Israélite Board of Rabbis a fait savoir que le rabbin Funnye allait accéder au rang de Grand Rabbin Noir. En l’occurence, il sera le premier du XXIe siècle, puisque le siège était vacant depuis le décès de son prédécesseur, le rabbin Levy ben Levy, en 1999. 

La mission du Grand Rabbin Noir est de renforcer les liens entre les Africains et les Afro-américains de confession juive. Cette communauté comprend non seulement des convertis, mais aussi des populations d’extractions très anciennes comme les Juifs d’Ethiopie, installés en Israël. On trouve également des représentants de ces communautés aux Caraïbes, en Afrique du Sud, au Kenya et au Nigeria. 

Le rabbin en présence de sa cousine Michelle Obama et de son époux Barack Obama

Jesse Eisenberg célèbre acteur juif américain

Jesse Einsenberg est né à New York dans le Queens au sein d’une famille juive laïque originaire de Pologne et d’Ukraine.

Il se lance dans le monde du cinéma après avoir terminé ses études secondaires. Il obtient son premier rôle à l’age de seize ans dans la série La Famille Green aux côtés d’Anne Hathaway, qui y joue sa grande sœur, mais la série s’arrête à la fin de la première saison. 

L’acteur au coté de Mark Zuckerberg

Mais Jesse doit sa célébrité cinématographique à l’interprétation de Mark Zuckerberg (fondateur de Facebook) dans le film The Social Network réalisé en 2010 par David Fincher. Le film connaît un large succès critique dans le monde, recevant notamment huit nominations aux Oscars, et la performance du jeune acteur est saluée par une nomination aux BAFTA Awards dans la catégorie meilleur acteur.

Soutient du parti démocrate, en 2018, l’acteur fait part de son soutient au candidat juif pour la tutelle démocrate Daniel Biss qui est d’origine israélienne. 

Amy Acton directrice du département de santé de l’Ohio victime d’antisémitisme

Amy Acton est la directrice du département de la santé de l’Ohio, ainsi que la première femme à occuper ce poste. Elle est né en 1965 au sein d’une famille juive ashkénaze de l’Ohio.

Célèbre médecin américain démocrate et chercheur en santé publique , elle fut en première ligne lors de la pandémie du Covid19 dans l’état de l’Ohio. Elle avait notamment ordonné très rapidement le confinement des habitants de l’État afin d’endiguer la crise du coronavirus.

Des manifestants anti-confinement protestant devant la résidence de Mme Acton

Cette recommandation de confiner la population lui à valu de sévère attaque antisémites : Des manifestants anti-confinement et pro Trump dont certains portant des armes à feu se sont rassemblés devant sa maison avec des pancartes la comparant aux nazis ainsi qu’en proférant des insultes anti juive. Les manifestants l’ont aussi qualifiée de « mondialiste », une insulte antisémite voilée, pour avoir prolongé les directives de confinement en mai. Sa famille fut également menacée.

Elle a alors officiellement démissionné de son poste.

L’incroyable histoire de Martin Gray

Martin Gray est né à Varsovie au sein d’une famille juive, il était célèbre pour son livre « Au nom de tous les miens », dans lequel il raconte avoir perdu à deux reprises toute sa famille, d’abord dans les camps d’extermination nazis, puis dans l’incendie de sa maison dans le Sud de la France.⁣ ⁣


Symbole vivant de la résilience face aux drame qu’il avait subit : deux fois il a perdu les êtres qui lui étaient les plus chers dans des conditions atroces.⁣

Martin Gray a perdu tous ses proches, dans les camps de concentration

Le 1er septembre 1939, les nazis envahissent la Pologne. Martin Gray a alors dix-sept ans. Transféré dans le ghetto de Varsovie où son père travaille au Judenrat, il trouve le moyen d’en sortir en soudoyant des soldats nazis et devient ainsi un contrebandier. Plusieurs fois par jour, il fait des allers-retours pour ramener de la nourriture dans le ghetto grâce aux tramways. Lors d’une rafle, son père est attrapé pour être déporté. Grâce à ses appuis, Martin lui sauve la vie en l’aidant à s’échapper.⁣

Plus tard, sa mère, ses deux frères et lui-même sont déportés à Treblinka, où sa mère et ses frères sont exterminés immédiatement. ⁣

Le 3 octobre 1970, lors de l’incendie du Tanneron, il perd son épouse et ses quatre enfants. Au bord du suicide, il déclare avoir décidé de lutter pour devenir un témoin et trouver encore une fois la force de survivre, l’écriture devenant alors, d’après lui, une thérapie. 

Wix la célèbre plateforme
de création de site web fondé en Israël

Son nom revient souvent dans les publicités à la télévision, vantant Wix comme permettant aux utilisateurs de créer des sites Web de grande qualité en quelques minutes. 

En revanche ce que pas mal de personnes ignorent c’est que Wix est une Start-up israélienne fondé en 2006 par Avishai Abrahami, Nadav Abrahami et Giora Kaplan. Son siège social se trouve à Tel aviv.

Le projet fut très vite un succès. Dès avril 2010, Wix comptait 3,5 millions d’utilisateurs et avait levé 10 millions de dollars de financement. Puis le 5 novembre 2013, la société israélienne rentre en bourse sur l’indice Nasdaq avec une levée de fond totalisant environ 127 millions de dollars.

Aujourd’hui Wix dépasse les 50 millions d’utilisateurs inscrits à travers le monde. En 2019, l’entreprise à même fait de la publicité pendant le Super Bowl aux États-Unis. 

Steve Wynn, l’homme qui fit de Las Vegas
la capitale mondiale du divertissement

Né dans le Connecticut au sein d’une famille juive, Steve Wynn est un célèbre entrepreneur américain. Il est connu pour sa très grande implication dans la construction des casinos et des hôtels de luxe à Las Vegas. 

Il a supervisé la construction et l’exploitation de plusieurs hôtels notables de Las Vegas comme Atlantic City , notamment le Golden Nugget Atlantic City , le Mirage , Treasure Island , le Bellagio et Beau Rivage au Mississippi. 

En 2007, sa fortune est estimée par Forbes à 3,4 milliards de dollars. Steve Wynn est un fervent soutien de Donald Trump et du partit républicain. 

Son père Michael Weinberg changea son nom en Wynn pour éviter la discrimination anti juive 

Christine Angot romanciere juive française

Christine Angot, née Christine Schwartz le 7 février 1959 est une romancière et dramaturge juive française. Elle pratique fréquemment la lecture publique de ses textes, notamment sur scène.

Figure emblématique de l’autofiction, terme qu’elle rejette cependant, son œuvre littéraire, ses nombreux articles ainsi que ses interventions médiatiques suscitent souvent la controverse. Elle est une personnalité de la littérature francophone contemporaine, lauréate du prix France Culture en 2005, du prix de Flore en 2006 et du prix Décembre en 2015.

Depuis septembre 2017, elle est chroniqueuse dans l’émission On n’est pas couché, présentée par Laurent Ruquier, au côté de Yann Moix (2017-2018) puis de Charles Consigny (depuis septembre 2018) sur France 2.

Bernard Werber célèbre écrivain juif français

Né à Toulouse au sein d’une famille juive ashkénaze (juifs du pape), Bernard Werber est un célèbre écrivain français. Il est principalement connu pour sa trilogie des Fourmis. 

Ses livres traduis dans plus d’une trentaine de langue, font se rencontrer spiritualité, science-fiction, polar, biologie, mythologie, etc. 

Bernard Werber est l’un des auteurs français les plus lus dans le monde. Il est particulièrement populaire en Corée du Sud. L’Écho républicain dit de lui qu’il est un « auteur au succès incontesté »

Patrick Modiano, prix Nobel de littérature d’origine juive égyptienne

Il naquit le 30 juillet 1945 à Boulogne-Billancourt d’un père juif originaire d’Alexandrie, et d’une mère belge flamande. 

Tout au long de sa carrière d’écrivain, il remporta plusieurs prix prestigieux dont le prix Goncourt, le Grand prix du roman de l’Académie française ainsi que le prix Nobel de littérature en 2014.

Le prix Nobel lui fut attribué pour  «l’art de la mémoire avec lequel il a évoqué les destinées humaines les plus insaisissables et dévoilé le monde de l’Occupation» comme l’explique l’académie royale de Suède.

Franz Kafka écrivain majeur du XXe siècle

Franz Kafka est un écrivain de langue allemande, né le 3 juillet 1883 à Prague et mort le 3 juin 1924 à Kierling. Il est considéré comme l’un des écrivains majeurs du XXe siècle.

Il est né à Prague, alors capitale de la Bohême, qui faisait partie de l’Empire austro-hongrois, d’une famille juive peu religieuse.

Très tôt, il s’intéresse à la littérature (ses premiers écrits ont disparu, sans doute détruits par Kafka lui-même) et aux idées socialistes. Après son baccalauréat, Kafka étudie le droit et entre au service d’une compagnie d’assurances. À côté de son travail, Kafka continue d’écrire, suivant un programme journalier particulier : le matin, il travaille au bureau ; à midi, il dort quelques heures ; ensuite, il va se promener, dîne avec des amis, pour se mettre à écrire le soir, une activité qu’il continue tard dans la nuit.

En 1917, il tombe malade et meurt dans un sanatorium près de Vienne, en 1924, à l’âge de 40 ans.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour créer une communauté solidaire,

Pour créer une communauté solidaire,

laisse-moi ton e-mail

Vous êtes bien abonné !